Source ID:; App Source:

BRP à Valcourt: investissement et gel de salaires

BRP emploie quelque 3000 personnes à Valcourt, où... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

BRP emploie quelque 3000 personnes à Valcourt, où se trouvent son siège social et son usine principale.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Hélène Baril

Une bonne et une mauvaise nouvelle attendaient les employés de BRP (T.DOO) à Valcourt hier midi. Ils ont appris que l'entreprise investira 118 millions de dollars pour moderniser ses installations d'ici cinq ans, mais que leurs salaires seront gelés parce que BRP juge qu'ils sont trop bien payés.

«Pour que nos investissements génèrent les avantages anticipés, ils doivent être accompagnés d'une refonte de nos conditions de travail là où les écarts de marchés sont trop importants», a expliqué le président et chef de la direction de BRP, José Boisjoli.

Salaires supérieurs à ceux des concurrents

Les salaires payés par BRP à Valcourt sont d'au moins 15% supérieurs à ceux de ses concurrents aux États-Unis et même à ceux des entreprises manufacturières comparables installées dans les régions du Québec, a précisé le porte-parole de l'entreprise, Sylvain Morissette.

Le gel des salaires sera en vigueur à compter du 1er février pour une période de trois à cinq ans. Il touchera 60% des employés de BRP à Valcourt, soit 1600 personnes qui travaillent à l'usine et dans les services techniques et administratifs.

L'investissement de 118 millions annoncé hier servira à moderniser l'usine et à la doter de la technologie qui lui permettra de maintenir sa compétitivité. C'est le plus important investissement jamais annoncé à Valcourt.

La modernisation des installations et mise à jour des façons de faire ne se traduira pas par des pertes d'emplois, a assuré le porte-parole de l'entreprise. «Il se peut même qu'il y ait des embauches», a-t-il dit.

BRP a déjà délocalisé la construction de ses motomarines Sea-Doo au Mexique. Elle maintient à Valcourt la construction des Ski-Doo et des Can-Am Spyder. Les activités manufacturières sont à Valcourt pour y rester, assure l'entreprise. De même, BRP maintient à Valcourt ses activités de design et de développement de produit, qui ont une vocation mondiale.

BRP est le seul manufacturier de véhicules récréatifs au Canada. Les annonces d'hier sont le fruit d'une réflexion amorcée par la direction de l'entreprise il y a près d'un an.

L'entreprise a été séparée de Bombardier inc. en 2003 et rachetée par des investisseurs privés, dont la Caisse de dépôt et la famille Bombardier. Elle a fait un retour en Bourse en 2013. L'an dernier, ses revenus ont atteint 3,5 milliards et elle emploie 7600 personnes à travers le monde, dont 2600 à Valcourt.

Le titre de BRP valait 22,10$ hier à la fermeture des marchés, en baisse de 4 cents par rapport à la veille. Depuis un an, l'action a oscillé entre 21,02$ et 29,89$.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer