Bombardier a peut-être été le constructeur d'avions d'affaires le plus occupé au quatrième trimestre, mais l'avionneur montréalais est toujours derrière son concurrent américain Gulfstream en ce qui a trait à l'ensemble de l'exercice 2014.

LA PRESSE CANADIENNE

Pour la première fois en sept trimestres, l'entreprise établie à Montréal a livré le plus d'appareils que tous ses concurrents, soit 78, dont la valeur est estimée à 2,7 milliards $ US, a fait savoir mercredi l'association des constructeurs d'avions.

De son côté, Gulfstream a livré 42 appareils, pour un montant de 2,2 milliards $ US.

Pour l'ensemble de 2014, Bombardier [[|ticker sym='T.BBD.B'|]] a livré 204 livraisons - 80 appareils Global, 90 Challenger et 34 Learjet - avec une valeur estimée de 7,56 milliards $ US, en hausse par rapport à 6,3 milliards $ US en 2013.

Pendant ce temps, Gulfstream en livrait 150 avions, pour une valeur totale de 7,78 milliards $ US.

Cette performance de Bombardier au quatrième trimestre représente une bonne nouvelle pour l'entreprise, qui a vu la valeur de son action plonger en raison de retards, notamment dans son programme de la CSeries.

L'avionneur a récemment suspendu le développement du Learjeat 85, ce qui a entraîné le licenciement de 1000 personnes.

Bombardier désire mettre l'accent sur la CSeries, dont l'entrée en service est prévue d'ici la fin de l'année, ainsi que sur ses Global 7000/8000, afin de concurrencer les Gulfstream 650.

À la Bourse de Toronto, le titre de l'entreprise a clôturé la séance de mercredi en hausse de 14 cents, soit 4,84 %, à 3,04 $.