L'acquisition du F-35 avantagerait Héroux-Devtek

Gilles Labbé, président et chef de la direction d'Héroux-Devtek.... (PHOTO SIMON GIROUX, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Gilles Labbé, président et chef de la direction d'Héroux-Devtek.

PHOTO SIMON GIROUX, ARCHIVES LA PRESSE

En choisissant le chasseur F-35, le gouvernement canadien pourrait ouvrir la porte à une plus grande participation d'Héroux-Devtek au programme.

À l'heure actuelle, Héroux-Devtek, entreprise de Longueuil, fabrique les systèmes de verrouillage de porte du F-35. Ce contrat a contribué à une augmentation des revenus de l'entreprise dans le domaine de la défense au deuxième trimestre, en dépit d'un ralentissement du secteur.

«Je pense que nous pouvons faire plus de produits pour cet appareil si notre gouvernement décide d'en faire l'acquisition, a déclaré hier le président et chef de la direction d'Héroux-Devtek, Gilles Labbé, au cours d'une conférence téléphonique portant sur les résultats du deuxième trimestre. Mais c'est au gouvernement canadien de décider.»

Ottawa avait fait part de son intention d'acquérir 65 chasseurs F-35 (le Joint Strike Fighter) pour remplacer ses CF-18 vieillissants. Après avoir essuyé les critiques du Vérificateur général et du directeur parlementaire du budget, le gouvernement conservateur a lancé un nouveau processus pour évaluer le F-35 et ses concurrents, soit le F-18 Super Hornet de Boeing, l'Eurofighter Typhoon d'EADS et le Rafale de Dassault.

Cependant, des documents obtenus la semaine dernière par La Presse Canadienne laissent croire que le Canada veut commander au moins quatre appareils F-35 pour les recevoir très rapidement, soit en 2016 ou en 2017.

«Si le gouvernement va de l'avant avec le F-35, ce serait bon pour nous», a déclaré M. Labbé hier.

Les résultats d'Héroux-Devtek au deuxième trimestre ont surpassé les attentes des analystes: les ventes ont augmenté de 49% par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent, notamment en raison de l'acquisition de l'entreprise britannique APPH, pour atteindre 84,1 millions. Sans l'apport d'APPH, les ventes ont quand même augmenté de 4,8%.

Les analystes attendaient des ventes de 78 millions et un bénéfice par action ajusté de 9 cents. Héroux-Devtek a terminé le trimestre avec un bénéfice par action ajusté de 11 cents.

Pour 2015, Héroux-Devtek s'attend à des ventes internes relativement stables parce que la croissance des ventes dans le domaine commercial devrait être contrebalancée par un recul dans le marché de la défense.

Le titre d'Héroux-Devtek a gagné 10 cents pour clôturer à 11,05$ à la Bourse de Toronto, un gain de moins de 1%.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer