MMA: les nouveaux propriétaires disent vouloir restaurer le chemin de fer

Fortress a laissé entendre qu'elle comptait restaurer le... (PHOTO MAXIME SAUVAGE, ARCHIVES LA VOIX DE L'EST)

Agrandir

Fortress a laissé entendre qu'elle comptait restaurer le chemin de fer dont la dégradation a été maintes fois dénoncée dans la foulée du drame de Lac-Mégantic.

PHOTO MAXIME SAUVAGE, ARCHIVES LA VOIX DE L'EST

Les nouveaux propriétaires de la société Montreal, Maine & Atlantic Railway ont laissé entrevoir des investissements importants pour mettre à niveau le chemin de fer lors d'une rencontre, lundi, avec la mairesse de Lac-Mégantic, Colette Roy-Laroche.

Une filiale de la société new-yorkaise Fortress Investment Group a remporté, le 21 janvier, une enchère pour mettre la main sur MMA. Au cours des dernières semaines, ses représentants ont communiqué avec les gouvernements et les autorités réglementaires des deux côtés de la frontière.

Mais la ville au coeur de la tragédie du 6 juillet dernier était toujours sans nouvelles du nouveau propriétaire de MMA, qui sera rebaptisée la Central Maine and Quebec Railway.

Le premier contact a finalement eu lieu à Montréal lundi, a-t-on confirmé au bureau de Mme Roy-Laroche, hier. John Giles, qui administre l'entreprise, a présenté Fortress comme un investisseur axé sur les placements à long terme et ayant une expérience dans le domaine du transport. La société est propriétaire de la Florida East Coast Railway, aux États-Unis.

Investissements à venir?

Fortress n'est pas officiellement propriétaire du chemin de fer. La transaction ne sera conclue qu'à la fin du mois de mars, selon l'échéancier approuvé par les tribunaux.

Mais une fois cette prise de contrôle entérinée, l'entreprise américaine a laissé entendre qu'elle comptait restaurer le chemin de fer, dont la dégradation a été maintes fois dénoncée dans la foulée du drame de Lac-Mégantic.

«Nous avons beaucoup parlé de la mise à niveau du chemin de fer, a indiqué un porte-parole de la mairesse Roy-Laroche. Ils savent qu'il y a de l'argent à mettre, ils en sont extrêmement conscients.»

Fortress n'a donné aucune suite aux appels répétés de La Presse depuis la fin janvier, et il a été impossible de joindre M. Giles hier. Celui-ci a néanmoins écrit au quotidien américain Bangor Daily News que sa rencontre avec les élus de Lac-Mégantic avait été «très productive».

«Ç'a [aussi] été pour moi l'occasion d'écouter les dirigeants de la Ville qui m'ont fait part de leurs opinions. Pour ma part, j'ai pu énoncer en toute sincérité nos priorités et rappeler comment, par le passé, nous avons servi les clients et les collectivités de manière sûre et efficace et, enfin, comment, depuis longtemps, nous avons été un bon employeur», a écrit M. Giles au quotidien.

MMA a volontairement accepté de ne pas transporter de matières dangereuses depuis qu'elle a repris ses activités, le 18 décembre. La mairesse Colette Roy-Laroche maintient qu'il n'est pas question que du pétrole brut circule dans sa ville, à moins que l'on construise une voie de contournement.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer