Le groupe d'aéronautique EADS a reconnu pour la première fois jeudi que son Airbus A380 pourrait ne pas arriver à l'équilibre financier en 2015, faute de quelques commandes pour cette année-là.

Publié le 14 nov. 2013
AGENCE FRANCE-PRESSE

Même s'il a encore 144 commandes d'A380 à satisfaire, Airbus cherche depuis un an des clients pour plusieurs exemplaires qui sortiront de la chaîne d'assemblage en 2015.

«Cela devient certainement un peu juste de remplir les créneaux pour 2015», a reconnu le directeur financier du groupe Harald Wilhelm, lors d'une conférence téléphonique. Airbus prévoit de livrer 25 A380 cette année, «plus de 30» en 2014, et 30 en 2015, selon lui.

«À la fin de cette année, il sera temps de figer l'objectif de production pour 2015», a-t-il annoncé, évoquant une révision à la baisse.

«Trois ou quatre avions de moins ne vont pas changer la situation financière de la société (...) ce ne serait pas un désastre», a assuré M. Wilhelm, mais il a reconnu qu'il lui serait plus difficile d'arriver à l'équilibre financier sur cet appareil très coûteux.

«Nous maintenons l'objectif d'équilibre en 2015 mais il est basé sur 30 appareils, en dessous de ça ce serait difficile à atteindre», a-t-il dit.