L'avionneur brésilien Embraer a annoncé jeudi des pertes de 5,3 millions de dollars (au taux de change de l'entreprise) au deuxième trimestre de 2013 contre un bénéfice net de 54,6 millions sur la même période en 2012, en raison principalement de la chute du real.

AGENCE FRANCE-PRESSE

La monnaie brésilienne a chuté d'environ 9% face au dollar depuis le début de l'année, ce qui a eu des conséquences sur le paiement d'un impôt différé, a annoncé Embraer dans un communiqué adressé aux marchés.

«C'est principalement dû à l'impôt différé généré par l'appréciation du dollar nord-américain sur cette période. Si (cela ne s'était pas produit) le bénéfice net aurait été de 91,8 millions de dollars», a indiqué l'avionneur.

Mais en marge de la dépréciation du real, le troisième fabricant d'avions mondial a enregistré des reculs de ses opérations.

L'EBITDA a été de 203,7 millions de dollars au deuxième trimestre de 2013 contre 265,2 millions au deuxième trimestre de 2012, soit 23% en moins.

De même, les revenus ont chuté de 1.714,9 millions de dollars à 1.557 millions entre les deux périodes (-9,2%).

Au deuxième trimestre, Embraer a fourni 22 avions commerciaux contre 35 sur la même période en 2012. La vente d'avions d'affaires, plus petits et de moindre coût, est passée de 20 à 29 appareils.

Troisième fabricant mondial d'avions commerciaux après l'américain Boeing et l'européen Airbus, Embraer a enregistré des bénéfices nets de 347,8 millions de dollars en 2012 (au taux de change de l'entreprise), une hausse de 211,6% par rapport à l'année précédente où l'entreprise avait fait état de bénéfices de 111,6 millions de dollars.