Source ID:; App Source:

Bourget: Airbus vole la vedette à Boeing avant l'ouverture

Le vol réussi de l'A350 vendredi à Toulouse,... (Photo : Bob Edme, AP)

Agrandir

Le vol réussi de l'A350 vendredi à Toulouse, et le survol du salon aéronautique du Bourget annoncé pour la fin de la semaine, permettront à Airbus de tenir la vedette.

Photo : Bob Edme, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patrick RAHIR
Agence France-Presse

Avec le premier vol de son nouvel A350, Airbus a marqué un point contre Boeing dans la compétition pour le juteux marché des longs-courriers avant même l'ouverture lundi du salon aéronautique du Bourget, au nord de Paris.

La lutte entre les deux géants pour ce segment où Boeing évalue la demande à 8 490 avions, ou 2 470 milliards de dollars, dans les vingt prochaines années, sera la toile de fond du plus grand rendez-vous mondial de l'aéronautique.

Après avoir détrôné Boeing sur le marché des moyen-courriers, l'avionneur européen tente désormais de rattraper l'avance que possède l'Américain sur le marché des long-courriers avec son nouveau 787 Dreamliner en matériaux composites, ses 777, et son superjumbo 747 qui vole depuis 1969.

Le vol réussi de l'A350 vendredi à Toulouse (sud-ouest), et le survol du salon aéronautique du Bourget annoncé pour la fin de la semaine, permettront à Airbus de tenir la vedette. D'autant que Tom Enders, le patron de sa maison mère EADS, lui a prédit quelques centaines de commandes au salon.

Mais Boeing ne sera pas en reste. Il fera voler son Dreamliner au Bourget pour montrer que ses problèmes de surchauffe de batteries, qui lui ont valu trois mois d'interdiction de vol, sont bien derrière lui.

Tout indique aussi qu'il va annoncer le lancement commercial, avec commandes à l'appui, de la plus longue version du Dreamliner, le 787-10.

La construction du modèle intermédiaire, le 787-9, vient de commencer et il doit entrer en service début 2014.

Airbus, lui, ne livrera son premier A350 qu'à la fin 2014. Les versions courtes et allongées sont attendues respectivement en 2016 et 2017.

L'avionneur de Seattle doit également officialiser, sans doute d'ici la fin de l'année, le lancement de nouvelles versions de la famille des 777, menacée par l'arrivée de l'A350.

Car la stratégie déclarée de l'Américain est de présenter à ses clients un plus grand choix de long-courriers qu'Airbus.

Un développement mieux maîtrisé

«Les jeux ne sont pas faits. Ce n'est pas nécessairement celui qui a le plus de produits qui se positionne le mieux sur le marché», a répliqué jeudi Tom Enders devant quelques journalistes.

«Airbus va mettre en doute la capacité de Boeing à exécuter son programme et soutenir que l'A350XWB est moins risqué», a prévu Richard Aboulafia, analyste du groupe Teal, basé en Virginie.

En effet, Airbus développe l'A350 plus vite que Boeing ne l'a fait pour le 787, entré en service trois ans après la date prévue, note Christophe Menard, analyste chez Kepler Capital Markets à Paris.

L'avionneur européen sera par contre très attendu sur les ventes de son superjumbo A380, qui stagnent depuis la découverte l'année dernière de microfissures dans les ailes.

Le problème est en voie de règlement et John Leahy, le directeur commercial d'Airbus se fait fort de vendre 25 A380 cette année alors qu'il avait largement raté sa cible de trente commandes en 2012.

Le constructeur canadien Bombardier aurait lui aussi besoin d'annoncer des commandes pour son CSeries, un petit moyen courrier avec lequel il veut s'attaquer aux 737 de Boeing et aux A320 d'Airbus. L'appareil doit effectuer son premier vol à la fin juin. Il n'a recueilli jusqu'à présent que 145 commandes fermes et le secteur reste sceptique sur son succès commercial.

Les constructeurs russes, qui préparent eux aussi un moyen-courrier, vont surtout montrer pour la première fois à l'étranger l'avion de combat Sukhoi-35 et l'hélicoptère Kamov-52 Alligator.

Leurs démonstrations alterneront avec celles des hélicoptères de combat européens Tigre, qui se livreront à un simulacre de duel aérien.

Les visiteurs découvriront aussi le Neuron de Dassault Aviation, précurseur d'un drone de combat européen qui sera exposé sous une bulle, pour protéger ses secrets.

Le salon sera ouvert au public du 21 au 23 juin après avoir accueilli les professionnels du secteur.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer