La division des avions d'affaires de Bombardier est jusqu'à présent la seule du constructeur montréalais à faire du bruit au Salon international de l'aéronautique de Farnborough, en Angleterre, l'entreprise n'ayant pas été en mesure d'obtenir une seule commande d'appareils commerciaux.

Ross Marowits LA PRESSE CANADIENNE

La société a reçu des commandes de 17 jets d'affaires, d'une valeur totalisant quelque 800 millions $ US, au cours des deux premières journées du salon et lors de celles ayant précédé l'événement biennal, le plus important rendez-vous de l'industrie.

Mardi, plusieurs clients ont commandé à Bombardier Aéronautique [[|ticker sym='T.BBD.B'|]] un total de 10 avions valant quelque 490 millions $ US.

Parmi ces clients figurent quatre Russes fortunés ayant souhaité conserver l'anonymat, qui ont acheté quatre biréacteurs Global Express XRS. La société VistaJet, de Suisse, a quant à elle passé une commande ferme de quatre avions Global Express XRS et de deux avions Challenger 605.

Les valeurs des commandes russes et suisse atteignent respectivement 213 millions $ US et 277 millions $ US.

«Nous sommes plutôt satisfaits de ce que nous avons pu annoncer», a affirmé Steve Ridolfi, président de Bombardier Avions d'affaires, lors d'un entretien téléphonique accordé depuis Londres.

«En ce qui nous concerne, ces commandes d'avions d'affaires annoncent les choses positives à venir», a-t-il ajouté.

Bien que l'industrie ne se soit pas totalement remise de la récession économique, les conditions se sont grandement améliorées depuis le milieu de l'an dernier, alors que les annulations dépassaient les commandes.

M. Ridolfi a jugé encourageant que le nombre d'avions d'occasion à vendre baisse graduellement, que le marché retrouve confiance, que l'économie soit en croissance et que les riches particuliers soient de plus en plus nombreux.

Le président de Bombardier Avions d'affaires a par ailleurs dit s'attendre à une amélioration constante de la situation vers la fin de l'année et au début de 2011.

«Cela ne veut pas dire que ce renversement sera instantané, mais nous constatons certainement des signes d'amélioration graduelle du marché», a-t-il déclaré.

Le cours des actions de Bombardier a terminé la séance de mardi à 4,65 $ à la Bourse de Toronto, en hausse de 22 cents, ou près de cinq pour cent, par rapport à son précédent taux de clôture.