L'Office de la protection du consommateur (OPC) lance un message important à l'attention des passagers dont le vol a été annulé en raison de l'éruption volcanique en Islande.

Stéphanie Grammond LA PRESSE

Certains voyageurs qui ont subi des pertes pourront présenter une demande au Fonds d'indemnisation des clients des agences de voyage (FICAV) administré par l'OPC. Mais pas tous.

 

Dans le cas d'un client qui était au Québec et qui n'a pas pu voyager du tout à cause de la fermeture de l'espace aérien, le FICAV remboursera à certaines conditions.

Dans le cas d'un voyageur qui est resté coincé à l'étranger, le FICAV ne versera aucune indemnisation si le transporteur a pris les mesures nécessaires pour le rapatrier dès l'ouverture des espaces aériens.

Par contre, si le transporteur est incapable ou s'il a refusé de le ramener au pays, le client pourra être remboursé par le FICAV pour son rapatriement ainsi que pour les frais raisonnables de subsistance subis à l'étranger.

Pour de plus amples renseignements, les voyageurs peuvent consulter la section «messages importants» sur le site web de l'OPC (www.opc.gouv.qc.ca). Ils y trouveront aussi le formulaire de «Recours au Fonds d'indemnisation des clients des agents de voyages».