Source ID:; App Source:

Banque Nationale: confiance dans le marché immobilier du Québec

La Banque Nationale emploie quelque 20 000 personnes.... (PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, LA PRESSE)

Agrandir

La Banque Nationale emploie quelque 20 000 personnes. Elle exploite 452 succursales au Canada et 931 guichets automatiques.

PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, LA PRESSE

Lia Lévesque
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

La direction de la Banque Nationale (T.NA) porte un regard plutôt confiant sur le marché immobilier du Québec et estime que l'on assiste à l'heure actuelle à un rééquilibrage entre l'offre et la demande.

«Je lis les mêmes articles que vous (sur l'état du marché immobilier au Québec) et j'avoue que je me gratte un peu la tête», a affirmé le président et chef de la direction de la Banque Nationale, Louis Vachon, à l'occasion d'une conférence avec les analystes financiers, mercredi.

«Nous avons une interprétation complètement différente des chiffres», a-t-il ajouté, se faisant rassurant.

«Ce que nous voyons, c'est que l'atterrissage en douce que plusieurs avaient prédit pour le Canada est en train de se produire pour le marché immobilier au Québec», a conclu M. Vachon, qui croit plutôt qu'une sorte de rééquilibrage entre l'offre et la demande s'effectue.

«On ne voit aucun clignotant rouge dans le marché», a-t-il ajouté.

Pour le trimestre qui a pris fin le 31 janvier dernier, la Banque Nationale a enregistré un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 397 millions $, comparativement à un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 389 millions $ lors du trimestre correspondant de l'exercice précédent.

Cela s'est traduit par un bénéfice par action de 1,16 $ pour le premier trimestre de 2015, comparativement à un bénéfice par action de 1,15 $ pour le trimestre correspondant de 2014.

Ces résultats incluent toutefois des éléments particuliers. Ainsi, en excluant les éléments particuliers, le bénéfice net atteint plutôt 392 millions $ pour le premier trimestre de 2015 par rapport à 368 millions $ pour le premier trimestre de 2014.

De même, le bénéfice par action excluant ces éléments particuliers atteint 1,14 $, comparativement à 1,09 $ pour le trimestre correspondant de 2014.

Les trois principaux secteurs d'activités de l'institution financière ont affiché des résultats à la hausse, particulièrement celui des Marchés financiers, grâce à ses services bancaires et ses activités de négociation, a souligné M. Vachon. Le secteur des Marchés financiers a ainsi enregistré un bénéfice net de 178 millions $ lors du premier trimestre de l'exercice 2015, comparativement à 145 millions $ lors du trimestre correspondant de l'exercice précédent, soit une augmentation de 23 pour cent.

La direction de la banque s'est aussi montrée optimiste pour la situation économique au Québec et en Ontario, où elle fait la plus grande partie de ses affaires. Elle explique que ces provinces sont avantagées par la faiblesse du dollar canadien, puisqu'elles ont une industrie manufacturière qui pourra ainsi miser sur les exportations. Ce contexte économique peut aussi favoriser les investissements des entreprises, a-t-on noté.

La direction s'est également faite rassurante pour ce qui est de ses prêts dans le domaine des hydrocarbures, un secteur secoué par la chute du prix du pétrole. Elle s'estime mieux placée que d'autres banques canadiennes à ce chapitre et qualifie son risque de «gérable».

La Banque Nationale emploie quelque 20 000 personnes. Elle exploite 452 succursales au Canada et 931 guichets automatiques.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer