L'agence de notation Fitch a annoncé hier abaisser plusieurs notes de Bank of America (bac), s'inquiétant des difficultés que la banque américaine pourrait rencontrer pour parvenir à se recapitaliser à hauteur de ce qui a été préconisé à l'issue des «tests de résistance».

AGENCE FRANCE-PRESSE

Les notes principales de Bank of America (BofA), dont la note de dette à long terme («A»»), n'ont pas été dégradées.

Fitch a notamment abaissé la note associée à l'action préférentielle de BofA, s'inquiétant que les besoins de recapitalisation de la banque n'entraînent la suppression du dividende aux actionnaires ou le report de versements associés aux actions préférentielles, est-il indiqué dans un communiqué.

Première banque américaine par les actifs, BofA a été la plus sévèrement jugée par les pouvoirs publics à l'issue des «tests de résistance» passés par les 19 plus grandes banques du pays. Selon Washington, Bank of America est l'établissement ayant les besoins de recapitalisation les plus élevés des banques ainsi testées, avec presque 34 milliards de dollars d'argent frais à réunir d'ici novembre.

Depuis les conclusions de ces tests, rendues publiques le 7 mai, BofA a lancé une émission obligataire pour lever 3 milliards de dollars et cédé une participation dans la banque chinoise CCB pour dégager 7,3 milliards, réunissant ainsi près du tiers de ses besoins en capitaux frais.

Au-delà de ces opérations, Fitch s'inquiète «des vents contraires que le groupe pourrait subir à court terme et à moyen terme en termes de qualité d'actifs et de besoins en capitaux», citant «les incertitudes sensibles» entourant la santé des marchés financiers.

Outre les besoins en capitaux de la banque, Fitch estime que BofA «continue de faire face à un environnement difficile à l'opérationnel», s'attendant à «de possibles niveaux élevés de pertes pour crédits non remboursés dans différents segments d'activité».

À la Bourse de New York, l'action de Bank of America a pris 9,9% à 11,73$, dans une séance où l'ensemble des valeurs bancaires avaient le vent en poupe après une chute notable la semaine dernière.