Source ID:0e6354de6ce936c6bb6e03e034bef7d3; App Source:StoryBuilder

L'économie en 2019

Montréal continuera sur son élan, croit Desjardins

L'image de Montréal est très bonne à l'international,... (Photo EDOUARD PLANTE-FRECHETTE, La Presse)

Agrandir

L'image de Montréal est très bonne à l'international, ce qui fait venir les touristes en masse et contribue aussi à améliorer l'offre touristique.

Photo EDOUARD PLANTE-FRECHETTE, La Presse

HÉLÈNE BARIL
La Presse

Après avoir enregistré la plus forte croissance économique au Canada en 2018, la région de Montréal poursuivra sa route à bonne vitesse encore cette année, prévoit Desjardins. L'économie montréalaise sera poussée et tirée par de nombreux projets d'investissements. Et un ingrédient en plus : « Il y a comme une nouvelle mobilisation qui permet de faire avancer les projets », estime l'économiste Chantal Routhier, auteure de l'étude.

Des projets de 12,7 milliards

L'économiste senior de Desjardins, Chantal Routhier, suit l'économie de la région de Montréal depuis des années. « Depuis trois ans, Montréal est redevenu la locomotive du Québec, constate-t-elle. L'investissement est reparti à la hausse, alors que ça stagne pour l'ensemble du Québec. » L'économiste a dressé une liste de projets actifs totalisant 12,7 milliards qui vont de la construction d'un nouveau siège social pour la Banque Nationale (500 millions) à la modernisation de l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau (2,5 milliards). Il s'agit d'une hausse de 8,5 % par rapport à l'année précédente.

Population en hausse

La région montréalaise a les mêmes défis de recrutement de main-d'oeuvre que le reste de la province, mais son problème est moins aigu, explique l'économiste de Desjardins. Le flot continu d'étudiants étrangers et les travailleurs attirés par les entreprises des secteurs innovants, comme les jeux vidéo et l'intelligence artificielle, permettent à la population de la région de continuer de croître. Cette croissance alimente tous les secteurs d'activité, de l'habitation au commerce de détail. « C'est particulièrement évident pour le marché de l'habitation, où il y a des risques de surchauffe selon la Société canadienne d'hypothèques et de logement », note Chantal Routhier.

Une ville cool

L'image de Montréal est très bonne à l'international, ce qui fait venir les touristes en masse et contribue aussi à améliorer l'offre touristique. Ce cercle vertueux est aussi alimenté par un taux de change qui fait de la métropole une ville abordable. Montréal se démarque particulièrement dans le secteur très compétitif des congrès internationaux. En 2017, le Palais des congrès de Montréal a accueilli 149 événements internationaux, soit trois fois plus que New York et cinq fois plus que Toronto. Qualité de vie, meilleure expérience étudiante, abordabilité, la ville fait bonne figure dans les classements internationaux, souligne l'économiste.

Fenêtre sur l'innovation

La brasserie Molson, une entreprise centenaire, quittera Montréal pour poursuivre son expansion sur la Rive-Sud. Une entreprise qui part n'est pas nécessairement le début d'une tendance lourde à la désindustrialisation, estime l'économiste de Desjardins. Montréal a réussi à ouvrir des fenêtres sur de nouveaux secteurs de croissance, comme les jeux vidéo et les applications de l'intelligence artificielle, qui ont déjà une renommée internationale. Les projets se multiplient dans ces activités nouvelles, qui ont et auront une incidence dans les secteurs plus traditionnels. Le futur Quartier intelligent du manufacturier innovant, à Saint-Laurent, en est un exemple, selon l'économiste, tout comme le projet du Port de Montréal d'intégrer ces nouvelles applications dans ses activités.

Défis à relever

En plus du manque de main-d'oeuvre qui se fera de plus en plus sentir, la région de Montréal a un problème de transport à régler. « La fluidité des personnes et des marchandises est un enjeu important pour les entreprises et pour les villes qui veulent les attirer et les garder », explique Chantal Routhier. Mais Montréal semble avoir pris les moyens pour trouver des solutions à ce problème auquel toutes les grandes agglomérations urbaines sont confrontées. Le Réseau express métropolitain, dont la construction est commencée, fait partie de la solution, comme l'ajout de 500 autobus sur le réseau de la Société de transport de Montréal et le prolongement de la ligne bleue du métro.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer