Source ID:; App Source:

Centres financiers: Montréal perd des galons

Dans ce classement, la position attribuée à Montréal... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE)

Agrandir

Dans ce classement, la position attribuée à Montréal s'était rehaussée considérablement du 26e rang, il y a cinq ans, jusqu'au 16e rang en 2013 et 2014.

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Après avoir gravi plusieurs échelons ces dernières années, Montréal recule de quelques crans au palmarès international des «centres financiers» établis par les firmes d'analyse Z/Yen et Long Finance, de Londres, mis à jour récemment et dont La Presse a pu prendre connaissance.

La place financière de Montréal se maintient dans le top-20 mondial de ce palmarès annuel. Mais elle est cotée maintenant au 18e rang, deux crans de moins que la 16e place qu'elle s'était vu attribuer depuis deux ans.

Ce classement de S/Yen et Long Finance est établi à partir d'un relevé d'opinions et de commentaires effectué annuellement auprès de 2 280 professionnels de la finance de partout dans le monde.

Dans ce classement, la position attribuée à Montréal s'était rehaussée considérablement du 26e rang, il y a cinq ans, jusqu'au 16e rang en 2013 et 2014.

Cette année, toutefois, la place financière de Montréal se retrouve rétrogradée au 18e rang, à l'avantage surtout de Francfort et du Luxembourg, qui ont progressé le plus depuis un an dans le top-20 mondial des centres financiers.

Au Canada, aussi, Montréal se retrouve au 3e rang du palmarès des centres financiers, derrière Toronto (11e au monde) et Vancouver, qui a été rehaussée du 17e au 15e depuis un an.

En contrepartie, la métropole de l'Alberta, Calgary, subit les contrecoups du krach pétrolier de l'an dernier sur son appréciation comme centre financier. Elle se retrouve recalée au 33e rang dans le palmarès 2015 par rapport au 17e rang qui lui avait été attribué lors des deux années précédentes.

Pour les Amériques, Montréal se classe désormais au 8e rang parmi les 17 villes qualifiées comme centre financier, un rang de moins que sa notation de l'an dernier.

Dans les «profils» attribués à chaque ville par les participants à l'enquête, Montréal conserve son statut de «centre financier établi d'envergure transfrontalière», aux côtés de Chicago et de Boston, notamment.

En comparaison, même si elle devance maintenant Montréal dans le palmarès mondial, Vancouver bénéficie encore que d'un statut de «centre financier établi d'envergure régionale». Un statut semblable de «centre financier régional et spécialisé» est attribué à Calgary, en raison de sa prédominance dans l'industrie pétrolière et gazière.

Par ailleurs, sans surprise, Toronto demeure le seul «centre financier d'envergure mondiale» attribué au Canada, et l'un des deux seuls -avec New York- reconnus dans toutes les Amériques.

Chez le regroupement Finance Montréal, on considère que l'évolution de ce palmarès mondial des centres financiers démontre l'importance de «continuer à bien identifier et développer les atouts distinctifs de Montréal comme place financière, plutôt que de chercher à se comparer à des centres dominants comme Londres et New York.»

MONTRÉAL DANS LE PALMARES MONDIAL DES CENTRES FINANCIERS

Année
Position
2011
26e
2012
18e
2013 
16e
2014
16e
2015 
18e
Source: Global Financial Centres Index, Long Finance (Londres)



la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer