Source ID:378481; App Source:cedromItem

Villeneuve: 12 millions pour deux maisons au Québec

Jacques Villeneuve... (ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Jacques Villeneuve

ARCHIVES LA PRESSE

(Montréal) Jacques Villeneuve a préparé son départ pour l'Europe en mettant en vente ses magnifiques propriétés de Westmount et des Laurentides, pour lesquelles il demande plus de 12 millions de dollars au total.

Le 6, rue Sunnyside, à Westmount

Le pilote a payé cette résidence 3,025 millions le 15 janvier 2007. Il acheté la maison et l'a rénovée de fond en comble. Pendant les travaux qui se sont échelonnés sur toute l'année 2007, le coureur automobile a vécu avec sa petite famille dans son appartement terrasse de l'immeuble Caverhill, dans le Vieux-Montréal.

Située à flanc de montagne et offrant une vue imprenable sur la ville et le fleuve, la somptueuse demeure de trois étages construite en 1915 compte 22 pièces, dont 5 chambres à coucher. Elle vaut aujourd'hui une petite fortune. Villeneuve demande 7,5 millions.

Le 109, chemin du Lac, à Harrington, comté d'Argenteuil

Dès 2006, Jacques Villeneuve tombe sous le charme de la forêt laurentienne. Par l'entremise d'une société à numéro, il acquiert le 2 mars 2006 un vaste terrain bois de 851 acres en bordure d'un lac avec comme bâtiment une simple cabane à sucre, nous a dit dans un entretien son propriétaire précédent, Gaston Provost, d'Huberdeau.

Le pilote de F1 a payé 1 million pour son domaine des Laurentides comprenant un lac privé, un deuxième lac semi-privé et 1,7 km de rivage le long de la rivière Rouge. En 2007, Villeneuve nourrit de grandes ambitions. Il veut y faire construire aréna, patinoire, centre de ski et piste de karting privés, ce qui n'est pas sans susciter une certaine controverse dans ce lieu de lacs et de forêt. Finalement, rien de tout ça ne verra le jour.

En janvier 2008, Villeneuve, entre-temps devenu résidant au Canada, transfère son terrain de sa société à numéro à lui-même. La contrepartie est fixée à 1 300 500$.

Il entreprend d'y faire bâtir une résidence, un garage et une maison pour le gardien. La construction de sa résidence secondaire a d'ailleurs fait l'objet d'une téléréalité, intitulée La maison de Jacques Villeneuve, diffusée au canal V en 2009. La femme de l'ex-hockeyeur Mathieu Dandenault, la designer Marie-Christine Lavoie, s'est occupée de son aménagement.

Jacques Villeneuve demande 4 995 000$ pour son domaine de villégiature. Son agent, Herbert Ratsch, de Sotheby's, a bon espoir de trouver un acheteur l'été prochain. La propriété est à vendre depuis février 2012, selon le site immobilier Centris. «La vision du Canada pour les Européens, c'est exactement ce que Jacques a bâti. On a fait beaucoup de marketing au cours de l'hiver en Europe. On a des visites planifiées en juin.»

Villeneuve dit avoir tout fait dans les règles

Jacques Villeneuve dit avoir respecté les règles fiscales partout où il est passé. «Tout a été fait selon les règles légales et fiscales de tous les pays. Pour moi, c'était très, très important. Je n'ai jamais voulu avoir de squelettes cachés», a-t-il dit au cours d'un entretien téléphonique avec La Presse.

L'ex-pilote de Formule 1 affirme qu'il n'était pas au courant de la règle fiscale qui lui permettait de ne pas payer d'impôts sur la plus-value de l'essentiel de ses avoirs mondiaux s'il quittait le Canada avant cinq ans. «Vous me parlez chinois. Je n'ai aucune idée de ce dont vous me parlez. Je ne suis pas au courant», a dit M. Villeneuve, qui reconnaît être devenu résidant du Canada en 2007 et d'avoir cessé de l'être en 2012.

Pour acquérir un appartement terrasse dans le Vieux-Montréal en 2003, il dit avoir fait la transaction par le truchement d'une société des îles Vierges britanniques plutôt que directement parce qu'il n'était «pas résidant au Canada, tout simplement». «Parce que des gens ont estimé que c'était mieux de le faire ainsi. De toute façon, il y a des taxes à payer dans ce cas, que ce soit une société résidante ou non.»

Enfin, il dit ne pas savoir pourquoi il a payé le penthouse presque 300 000$ de moins que le prix payé par sa soeur un an plus tôt. «C'est peut-être parce qu'on avait envie de le faire comme ça. Il n'y avait pas de raisons particulières, pas que je me souvienne. Mais c'est personnel, ça fait 10 ans, je ne vois pas la pertinence de la question», a-t-il dit.

«Je suis devenu résidant en 2007 et après, tout a pris un certain temps à mettre en place et ce sont mes avocats et fiscalistes qui s'en sont occupés. [...] Ce que je sais, c'est que lorsque j'ai vendu [mes biens], j'ai toujours payé des impôts. Je n'ai eu aucune exemption sur les gains en capital et j'aurais aimé le savoir s'il y avait eu la possibilité. Au Canada, j'ai perdu beaucoup d'argent, en impôt ou autrement», a-t-il déclaré.

Une boîte postale populaire

Pour faire ses affaires, Jacques Villeneuve a notamment eu recours à une boîte postale dans les îles Vierges britanniques qui est fort prisée par les gens d'affaires et personnalités du monde: la boîte postale 438.

Cette boîte postale 438, située à Road Town, Tortola, est une adresse utilisée par plusieurs dizaines d'entreprises partout dans le monde, notamment dans les secteurs financier et minier. En juillet 2012, le magazine américain Vanity Fair faisait état de la popularité de cette adresse dans un article intitulé «La boîte vocale 438 des îles Vierges britanniques: l'adresse fiscalement avantageuse la plus connecté du monde?»

Le magazine y recense une demi-douzaine d'entreprises connues qui ont eu recours à la boîte postale. L'une est liée à un magnat du diamant israélien, une autre à un champion de rugby écossais.

La société Sapphire Blue Holdings Limited, propriété de Jacques Villeneuve, a eu comme adresse la boîte postale 438. C'est par l'entremise de cette société que le coureur automobile a fait l'acquisition d'un condo dans le Vieux-Montréal, en 2003.

La boîte postale 438 est en fait le bureau de la firme TMF Group, aussi appelée Equity Trust. Une préposée de la firme nous a indiqué que la dernière correspondance de Sapphire est un courriel qui date de juin 2010. L'entreprise est depuis inactive.

Quelques personnalités riches et célèbres liées à la populaire case postale des îles Vierges britanniques :

George W. Bush

Hasken Energy a rendu George W. Bush riche en rachetant sa société de forage pétrolier dans les années 80. Hasken comptait parmi ses actionnaires principaux North American Resources Group, qui donnait comme adresse la case postale 438.

Dick Cheney

Lynne Cheney, femme de l'ancien vice-président des États-Unis, a acheté la maison familiale à Jackson, au Wyoming, d'une entité enregistrée aux îles Vierges britanniques. L'adresse de cette entité: C. P. 438, Road Town, Tortola, BVI.

Bill Gammell

Cette vedette écossaise du rugby, inconnue de ce côté-ci de l'Atlantique, compte comme amis Tony Blair et George W. Bush. Son entreprise pétrolière et gazière CEH Australia a le 438 comme case postale.

Dan Gertier

Magnat israélien du diamant et du cuivre, Dan Gertier utilise lui aussi la case postale 438. Idem pour ses partenaires d'affaires occasionnels, les milliardaires d'Asie centrale Alijan Ibragimov, Alexander Mashkevich et Patokh Chodiev.

Source : Vanity Fair, juillet 2012




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Le parcours fiscal de Jacques Villeneuve

    Québec

    Le parcours fiscal de Jacques Villeneuve

    Jacques Villeneuve a récemment déclaré que l'impôt n'a rien à voir avec son départ du Québec. Pourtant, au fil des années, le coureur automobile n'a... »

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer