Le détaillant de meubles Brault et Martineau a été condamné à 75 000$ d'amendes, après avoir plaidé coupable à des accusations pour publicités trompeuses, en vertu de la Loi sur la protection du consommateur.

Publié le 13 juill. 2016
ISABELLE DUCAS LA PRESSE

L'Office de la protection du consommateur (OPC) reprochait au commerçant d'avoir, en décembre 2012, diffusé des publicités à la radio où il laissait  croire qu'il paierait les taxes de vente sur tous les appareils électroménagers. Des consommateurs ont été attirés par cette publicité et se sont rendus en magasin, pour constater que la promotion n'était offerte que pour quelques marques et modèles d'électroménagers.

L'OPC rappelle que la loi interdit aux commerçants de faire des publicités fausses ou trompeuses, notamment sur les prix, les soldes et les rabais. Les publicités ne doivent pas donner l'impression qu'une promotion s'applique à tous les biens en magasin, si elle ne vise que certaines marques.