Source ID:; App Source:

Telus prône la politesse

Dans sa dernière campagne de publicité, Telus invite... (PHOTO CHRIS WATTIE, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Dans sa dernière campagne de publicité, Telus invite les gens à partager des exemples de manque de courtoisie avec un téléphone intelligent.

PHOTO CHRIS WATTIE, ARCHIVES REUTERS

Telus a décrété que juillet est le mois de la courtoisie. Au début du mois, l'entreprise a lancé sur les réseaux sociaux une campagne pour rappeler les bonnes manières en matière d'utilisation d'un téléphone intelligent.

L'entreprise invite les gens à partager sur Twitter des exemples de gestes qui défient les lois de la politesse, grâce au mot-clic #petitegene. «Depuis le 1er juillet, il y a eu 50 000 interactions sur les réseaux sociaux et nos vidéos ont été visionnées 20 000 fois, affirme Annie Marsolais, première directrice générale, communications marketing de Telus. Les gens ont envie de raconter leurs histoires, car on est tous coupables de comportements discutables avec notre téléphone!»

La campagne s'inspire de l'initiative d'une conférencière américaine qui a décrété en 2002 que juillet devrait être le mois de la courtoisie en matière d'utilisation du téléphone cellulaire. «C'est encore plus pertinent aujourd'hui, alors que la pénétration des appareils mobiles est de 80% au Canada», dit Annie Marsolais.

Prôner la courtoisie ne risque-t-il pas, à la longue, de faire perdre des minutes d'utilisation et d'achats à Telus? «Les appareils intelligents sont devenus nos meilleurs amis, estime Annie Marsolais. Les gens ne risquent donc pas de moins les utiliser, mais plutôt de reporter leur utilisation, simplement.»

Cette campagne s'inscrit dans une mouvance de stratégies marketing où les annonceurs, des entreprises de téléphonie aux marques de bière en passant par les casinos et autres produits de Loto-Québec, prônent la consommation responsable.

Intention noble de Telus ou opportunisme marketing? «À Telus, ce n'est pas une tendance, répond Annie Marsolais. Chaque année, depuis 2000, l'entreprise redonne à la communauté. La présente campagne est donc une extension de notre engagement communautaire. Encourager des comportements responsables et l'engagement auprès de la communauté est une bonne stratégie d'affaires. Une organisation qui se soucie de sa clientèle obtient de meilleurs résultats, au point de vue financier notamment. Selon le Commissaire aux plaintes et à la qualité des services, le nombre de plaintes à Telus a baissé de 27% alors que l'industrie note une hausse générale de 26%, en 2013.»

«Cette campagne de Telus est très liée à son produit, analyse Christian Désîlets, professeur de publicité sociale au département d'information et de communication de l'Université Laval. On recommande toujours aux annonceurs de s'assurer qu'il y ait un lien entre leur produit et la cause à soutenir, afin que les gens écoutent le message. Cela dit, il y a des causes sociales plus importantes que la courtoisie au téléphone! Pour Telus, c'est un coup publicitaire et elle le fait avec humour. L'entreprise ne prend pas de risque en s'attaquant au manque de courtoisie, car le discours est unanime. Les risques de controverse sont nuls. Ça ne fera pas baisser les ventes. C'est un sujet dont les gens aiment bien entendre parler.»

La campagne Petite gêne a été lancée au moment où Telus a quitté l'agence publicitaire Taxi (avec qui elle faisait affaire depuis 18 ans) pour confier ses mandats publicitaires à The&Partnership/Tank. Mais comme le transfert officiel n'aura lieu que le 31 août, la campagne est signée Taxi.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer