Source ID:; App Source:

Excédent commercial en zone euro

Parmi les pays membres de l'UE, c'est toujours... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

Parmi les pays membres de l'UE, c'est toujours l'Allemagne qui a affiché le plus fort excédent de janvier à mai (+84,0 milliards), suivi par les Pays-Bas (+25,2 milliards), l'Irlande et l'Italie (+14,1 milliards chacune). Le Royaume-Uni a enregistré le plus fort déficit (-48,1 milliards d'euros), suivi de la France (-30,4 milliards), de l'Espagne (-10,1 milliards) et de la Grèce (-8,8 milliards).

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Bruxelles

La zone euro a enregistré un excédent commercial de 16,8 milliards d'euros en juin, après un excédent de 15,4 milliards en mai, a annoncé lundi l'office européen de statistiques Eurostat.

En données corrigées des variations saisonnières, les exportations ont diminué de 0,5% et les importations ont augmenté de 0,5% par rapport à mai.

Un an auparavant, en juin 2013, la zone euro avait enregistré un excédent commercial de 15,7 milliards d'euros.

L'ensemble de l'Union européenne a dégagé pour sa part un excédent de 2,9 milliards d'euros, contre un excédent de 500 millions d'euros en mai.

Pour la période allant de janvier à mai 2014, Eurostat précise que le déficit de l'UE à 28 dans le domaine de l'énergie s'est réduit à 145,4 milliards d'euros contre 156,6 milliards sur la période de janvier à mai 2013.

Dans le même temps, l'excédent pour les machines et véhicules s'est lui aussi réduit à 101,6 milliards contre 111,1 milliards sur la même période un an plus tôt.

Les plus fortes augmentations pour les exportations de l'UE à 28 ont été enregistrées vers la Chine (+10% de janvier à mai 2014 par rapport à la même période un an plus tôt) et la Corée du Sud (+8%), tandis que les plus fortes baisses ont concerné les exportations vers la Suisse (-22%), la Russie (-12%) et l'Inde (-11%).

Pour les importations, les plus fortes augmentations ont été enregistrées en provenance de Corée du Sud (+10%), de Suisse et de Turquie (+6% chacune). Les principales baisses ont concerné les importations en provenance de Russie (-8%), du Brésil (-7%) et du Japon (-6%).

L'excédent commercial de l'UE s'est accru avec les États-Unis (41,8 milliards d'euros de janvier à mai contre 37,8 milliards un an plus tôt), mais s'est réduit avec la Suisse (19,2 milliards contre 38,0 milliards) et la Turquie (8,3 milliards contre 12,0 milliards).

Le déficit commercial de l'UE à 28 s'est réduit avec la Chine (-50,9 milliards d'euros contre -53,0 milliards) et avec la Russie (-38,6 milliards contre -39,6 milliards) et est resté stable avec la Norvège (-16,9 milliards d'euros).

Parmi les pays membres de l'UE, c'est toujours l'Allemagne qui a affiché le plus fort excédent de janvier à mai (+84,0 milliards), suivi par les Pays-Bas (+25,2 milliards), l'Irlande et l'Italie (+14,1 milliards chacune). Le Royaume-Uni a enregistré le plus fort déficit (-48,1 milliards d'euros), suivi de la France (-30,4 milliards), de l'Espagne (-10,1 milliards) et de la Grèce (-8,8 milliards).




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer