Source ID:; App Source:

Chine: la banque centrale injecte des liquidités

La Banque populaire de Chine a injecté au... (Photo Reuters)

Agrandir

La Banque populaire de Chine a injecté au total quelque 255 milliards de yuans (46,4 milliards de dollars CAN) mardi, apaisant des inquiétudes croissantes du marché interbancaire, sur lequel les établissements financiers se prêtent de l'argent entre eux.

Photo Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

La banque centrale chinoise a indiqué mardi avoir procédé à d'importantes injections de liquidités dans le système financier, désireuse de désamorcer toute tension sur le marché interbancaire avant les congés du Nouvel an lunaire.

La Banque populaire de Chine (PBOC) a injecté au total quelque 255 milliards de yuans (46,4 milliards de dollars CAN) mardi, apaisant des inquiétudes croissantes du marché interbancaire, sur lequel les établissements financiers se prêtent de l'argent entre eux.

C'est la première fois depuis fin décembre que l'institution réalisait de telles injections via ses opérations de marché ordinaires.

«À l'approche des vacances du Nouvel an (lunaire), les tensions sur la liquidité s'avivaient à nouveau», a commenté Wei Yao, analyste de Société Générale, rappelant que le marché interbancaire chinois avait connu lundi un nouvel accès de fièvre.

La demande de liquidité s'accroît en effet sensiblement dans le pays avant les congés du Nouvel an chinois (débutant fin janvier), période marquée par une nette augmentation des achats et dépenses des entreprises comme des particuliers.

Le taux moyen de refinancement à sept jours --référence du marché-- a terminé lundi à 6,59%, son plus haut niveau depuis le 23 décembre, avant de retomber mardi à 5,55% après l'intervention de la banque centrale.

«La réponse de la PBOC n'a rien d'étonnant: elle a pris l'habitude de se montrer beaucoup plus active pour stabiliser le marché si nécessaire, depuis la grave pénurie de liquidités de juin dernier», a observé Mme Yao.

En juin, l'institution, qui souhaitait endiguer la spéculation et la folle envolée des crédits dans le pays, avait cessé ses injections habituelles, provoquant un assèchement des liquidités disponibles.

Affolés, les établissements financiers étaient devenus de plus en plus réticents à se prêter des fonds entre eux, ce qui avait provoqué un bond des taux interbancaires et mis en péril la capacité des banques à se financer et donc à accorder des prêts aux entreprises -- avant que la banque centrale ne finisse par intervenir pour apaiser les tensions.

Cependant, en décembre, la PBOC avait réalisé un nouveau coup de vis, déclenchant encore une fois une envolée des taux et faisant tanguer les marchés.

Dans un communiqué distinct, la banque centrale a par ailleurs indiqué lundi avoir approvisionné en liquidités certaines grandes banques commerciales chinoises, via des facilités de crédit, mais sans préciser de montant.

«Ce qui est cette fois nouveau, et encourageant, c'est la manière dont la banque centrale a communiqué sur ses opérations, en les rendant publiques» en vue de rassurer tous les opérateurs, a commenté Yao Wei.

La PBOC a également fait part de son intention de réaliser des injections directes dans des institutions financières de petite taille ou de taille moyenne, en vue d'assurer une meilleure répartition de la liquidité.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer