Le fabricant finlandais de téléphones portables Nokia (NOK) a annoncé jeudi avoir renoué avec les bénéfices au quatrième trimestre, avec 202 millions d'euros (un euro = 1,33 dollar CAN), mettant fin à une série de six trimestres consécutifs dans le rouge.

Publié le 24 janv. 2013
AGENCE FRANCE-PRESSE

Ce trimestre clôt une année noire où Nokia a vu ses parts de marché dans le monde chuter, et a accusé en conséquence une perte de 3,11 milliards d'euros, plus de deux fois et demie celle de 2011.

Le chiffre d'affaires a reculé de 22% en 2012, à 30,18 milliards d'euros. Au quatrième trimestre, la baisse est de 20%, à 8,04 milliards.

«Nokia finit l'année 2012 avec un bilan et une trésorerie solides. La trésorerie brute était de 9,9 milliards d'euros et la trésorerie nette de 4,4 milliards» au 31 décembre, a expliqué le groupe dans un communiqué. Cette trésorerie s'est améliorée par rapport à trois mois auparavant.

Nokia, qui avait continué à verser des dividendes pendant sa période dans le rouge, a cependant annoncé que pour la première fois depuis plus de 20 ans il ne verserait pas de dividende, «pour s'assurer une souplesse dans la stratégie».

L'hémorragie des ventes de téléphones portables n'est pas arrêtée. Le chiffre d'affaires de la division «appareils et services» a atteint au quatrième trimestre 3,85 milliards d'euros, soit 36% de moins qu'un an auparavant, mais 8% de plus qu'au troisième trimestre.

Nokia a vu les ventes de cette division chuter en Europe (-37% sur un an) et en Chine (-79%), mais bondir en Amérique du Nord (+270%).