Les États-Unis ont annoncé vendredi qu'ils levaient l'interdiction décidée il y a près de dix ans et frappant la plupart des importations en provenance de Birmanie.

Publié le 16 nov. 2012
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le gouvernement américain a néanmoins indiqué qu'il maintenait son interdiction d'importer aux États-Unis de la jadéite et des rubis extraits ou produits en Birmanie.

Ces mesures, annoncées par le Trésor et le département d'État, «ont pour but de soutenir les efforts de réformes en cours du gouvernement birman et de promouvoir davantage de changements, ainsi que d'offrir de nouvelles occasions aux entreprises birmanes et américaines», écrivent les deux ministères dans un communiqué commun.

L'annonce a été faite quelques jours avant une visite de Barack Obama en Birmanie qui fera de lui le premier président américain en exercice à se rendre dans ce pays.

Les États-Unis disent néanmoins être «inquiets» pour la Birmanie «à cause de la corruption, de la persistance de prisonniers politiques et de liens militaires avec» la Corée du Nord, ainsi que des «conflits ethniques» qui continuent dans certaines régions.

En conséquence, le Trésor a ajouté sept entreprises à sa liste noire des personnes physiques ou morales visées par son programme de sanctions économiques sur la Birmanie.