Les prix du coton ont nettement rebondi sur la semaine écoulée à New York après avoir évolué au plus bas depuis quatre mois, alors que les stocks diminuaient.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Le marché évolue dans une fourchette limitée depuis plusieurs semaines. On va finir par aller plus haut, peut-être même de façon substantielle, parce qu'on commence à manquer de récolte à vendre aux États-Unis», a observé John Flanagan, de Flanagan Trading.

«Il reste peu de stocks certifiés et peu de réserves dans les mains du privé», a ajouté l'analyste.

Les analystes de Plexus Cotton ont de leur côté qualifié la situation d'«inhabituelle parce que typiquement, les stocks de départ couvrent plus que les engagements pris sur le marché au début d'une année commerciale».

Cela expliquait, selon eux, que le contrat pour livraison en octobre s'échangeait à un prix plus élevé que celui pour livraison en décembre, à plus de 80 cents vendredi.

La principale période de moisson du coton se situe dans la deuxième quinzaine de septembre.

Même si la future récolte de coton devrait être abondante selon les chiffres du département américain de l'Agriculture - ce qui avait envoyé les prix en forte baisse récemment - les prix devraient rester «assez fermes» jusqu'à ce qu'elle arrive sur le marché, a estimé John Flanagan.

Le contrat pour livraison en décembre a terminé vendredi à 75,34 cents la livre, contre 73,96 cents sept jours plus tôt, soit une progression de 1,87%.

L'indice Cotlook A, moyenne quotidienne des cinq prix du coton les plus faibles sur le marché physique dans les ports d'Orient, valait 83,90 dollars, contre 83,20 dollars la semaine dernière (+0,84%).