Les milliers de petits investisseurs français et espagnols, victimes de l'escroc américain Bernard Madoff après avoir placé leur argent dans la Sicav luxembourgeoise Luxinvest, risquent de ne pas récupérer leur mise de départ, selon les liquidateurs de ce fonds.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Une perte substantielle à subir par les actionnaires sur leurs investissements ne peut être exclue», affirment les deux liquidateurs de Luxinvest dans une lettre que l'AFP s'est procurée.

«Dans un cas de figure entièrement défavorable, il est possible que le taux de récupération pour les actionnaires soit nul», ajoutent-ils.

La Sicav Luxinvest gérait 492 millions de dollars d'actifs au moment de sa liquidation judiciaire par le tribunal de Luxembourg le 30 avril 2009. Le fonds était géré de fait par Bernard Madoff. Les actifs ont été engloutis par les sociétés du financier américain, qui purge une peine de prison à vie aux États-Unis.

Les milliers d'investisseurs victimes de la fraude Madoff au Luxembourg n'ont pas encore pu recouvrer leur argent, en dépit de multiples procédures judiciaires devant la justice grand-ducale.

Les tribunaux luxembourgeois ont jusqu'à présent rejeté leurs demandes d'indemnisation en considérant qu'il appartenait aux liquidateurs des deux fonds d'investissement, aujourd'hui en faillite, de récupérer l'argent pour le redistribuer ensuite aux victimes de Madoff.

Outre Luxinnvest, qui a englouti 492 millions de dollars, la banque UBS s'occupait du fonds LuxAlpha, qui a fait perdre 1,4 milliard de dollars aux investisseurs.