Une réunion de haut niveau prévue début juin à l'Assemblée générale de l'ONU sur la crise financière et économique mondiale a été reportée de trois semaines, a annoncé mardi un porte-parole.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«La Conférence des Nations unies sur la crise financière et économique mondiale et son impact sur le développement se tiendra au siège de l'ONU à New York, du 24 au 26 juin 2009», a déclaré à la presse Enrique Yeves, porte-parole du président de l'Assemblée, Miguel d'Escoto.

Elle était initialement prévue du 1er au 3 juin.

La décision a été prise par consensus par l'Assemblée, a précisé M. Yeves, après que plusieurs chefs d'État eurent demandé le report de la conférence.

Il a indiqué que plusieurs délégations avaient notamment argué qu'il restait très peu de temps pour négocier le document final de la réunion, proposé par M. d'Escoto, mais sur lequel un consensus n'a pas encore été obtenu.

M. d'Escoto a appelé les États membres à achever les négociations sur le document d'ici au 15 juin. «Le succès dépendra d'un document final positif et progressiste et d'un engagement actif des responsables politiques des États membres au plus haut niveau possible,» a dit M. d'Escoto à l'Assemblée.

La décision de tenir ce sommet avait été prise le 7 avril par consensus par l'Assemblée générale, où siègent les 192 États membres de l'ONU, mais jusqu'à présent, la liste des participants n'est pas connue.

La conférence, demandée en décembre par les dirigeants mondiaux au cours d'une réunion sur le financement du développement à Doha, doit porter sur l'impact de la crise mondiale sur le développement, ainsi que sur les discussions concernant la réforme et le renforcement des institutions financières internationales.