Source ID:76569668-cec5-4659-a8da-7460730280cf; App Source:alfamedia

Immobilier: de nouveaux bureaux dans Griffintown

L'immeuble de bureaux TechTown #1 verra le jour... (Photo fournie)

Agrandir

L'immeuble de bureaux TechTown #1 verra le jour à l'été 2018, selon l'échéancier du promoteur Kevlar.

Photo fournie

André Dubuc
André Dubuc
La Presse

Après l'École de technologie supérieure (ETS) et les tours de condos, le quartier Griffintown, au sud-ouest du centre-ville de Montréal, accueillera un premier immeuble de bureaux à l'été 2018.

Initiative du promoteur Kevlar, le bâtiment comptera six étages totalisant 125 000 pieds carrés de bureaux. La nouvelle construction cherchera à décrocher la certification environnementale LEED.

Parmi les investisseurs réunis par René Bellerive, de Kevlar, figurent Philippe de Gaspé Beaubien et de hauts dirigeants du constructeur Pomerleau.

Situé au 1134, rue William, le futur immeuble sera érigé tout juste derrière le pavillon principal de l'ETS, occupant majeur du quartier.

Des locaux pour du commerce de détail de proximité de 1000 pieds carrés sont prévus au rez-de-chaussée. La superficie des étages de bureaux variera entre 20 000 et 23 000 pieds carrés.

« Il y a une forte demande pour les bureaux dans ce secteur, soutient André Plourde, premier vice-président chez Colliers, qui a le mandat de louer ces nouveaux espaces. Tous les ingrédients à succès sont réunis : l'ETS, des unités résidentielles de qualité, des restaurants, des bars, des magasins, des services. Il manquait dans le mix un projet de bureaux d'une certaine envergure. »

L'immeuble porte le nom de TechTown #1, car son promoteur souhaite avoir la possibilité d'ajouter des phases à l'avenir.

Le projet sera officiellement lancé auprès de la collectivité des courtiers le jeudi 4 mai. Il est vraisemblable que le promoteur attende de trouver un premier locataire d'envergure avant de commencer les travaux.

« On sera en mesure d'offrir du neuf de qualité à un loyer brut [loyer de base + les frais d'exploitation + les taxes] de 40 $ le pied carré », ajoute M. Plourde. À titre comparatif, les loyers demandés par les nouvelles tours de prestige au centre-ville peuvent aller jusqu'à 60 $ bruts.

Ce projet prend forme au moment où le marché des bureaux connaît de bons moments, après des années plus moroses. Au dernier trimestre 2016, il s'est loué 1 million de pieds carrés de plus qu'au troisième trimestre, selon Colliers, du très rarement vu à Montréal, d'après des courtiers d'expérience.

Les trois récentes additions à la silhouette du centre-ville, soit les tours Deloitte, Maison Manuvie et Aimia, sont toutes bien louées, autre signe de l'embellie du marché des bureaux de Montréal.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer