Alors que des projets de conversion en condos se trament dans deux anciens couvents d'Outremont, l'arrondissement de Rosemont-La-Petite-Patrie s'oppose fermement à l'implantation d'un projet privé dans la résidence des Petites Franciscaines de Marie, rue Saint-Vallier.

Publié le 30 sept. 2015
Maxime Bergeron LA PRESSE

François Croteau, le maire de l'arrondissement, s'est engagé mercredi matin à refuser «tout changement de zonage susceptible d'amener des projets résidentiels privés ou commerciaux sur le site».

«On lance un message aux promoteurs qui souhaiteraient déposer un projet, ainsi qu'aux vendeurs, que nous n'accepterons aucun changement de zonage dans ce secteur», a-t-il indiqué à La Presse Affaires.

L'élu de Projet Montréal insiste sur la nécessité de conserver une vocation institutionnelle ou communautaire dans cette résidence inaugurée en 1931, située à un jet de pierre de la station de métro Beaubien. La mise en vente du bâtiment patrimonial a été annoncée il y a environ deux semaines.

Trois soeurs restantes

Au cours des cinq dernières années, la taille de la communauté des Petites Franciscaines a été réduite à seulement trois religieuses. La vente était devenue en quelque sorte inévitable, explique Soeur Simonnette Ouellet, sur le site du Diocèse de Montréal.

«On s'est adapté avec les besoins du temps, voilà tout! a souligné Soeur Ouellet, religieuse depuis 60 ans. On ne peut plus fonctionner à trois ou quatre dans une grande maison comme ça avec tous les besoins administratifs que cela nécessite.»

Les religieuses assurent ne «pas être tristes du tout» de ce déménagement. Elles s'installeront jeudi sur la rue Laurier, dans la communauté des Franciscaines missionnaires de Marie. 

À Outremont,  les Soeurs missionnaires de l'Immaculée-Conception ont récemment décidé de vendre leur couvent pour faire place à un projet immobilier multigénérationnel, comme l'annonçait La Presse Affaires cette semaine. Les promoteurs devront obtenir diverses autorisations, dont un changement de zonage, avant de procéder.

Toujours à Outremont, le controversé projet du 1420, Mont-Royal, va finalement de l'avant après des années de déboires financiers et judiciaires. Cet ancien couvent de la Congrégation des Soeurs des Saints Noms de Jésus et de Marie avait été vendu à l'Université de Montréal en 2003, qui l'avait ensuite revendu au promoteur Catania.

Après un premier projet avorté, un nouveau complexe de copropriétés a été lancé mis en vente sur ce site prestigieux. Plusieurs citoyens déplorent que le bâtiment ait perdu sa vocation patrimoniale.

François Croteau insiste qu'il veut éviter un tel problème avec le couvent de la rue Saint-Vallier. «Nous faisons avec ce bâtiment, qui a un intérêt à la fois patrimonial, architectural et culturel, ce que la Ville de Montréal aurait dû faire avec le Pavillon 1420 Mont-Royal», a-t-il lancé.