Source ID:07a7001d-3e1f-48ea-9861-d942c4a744e5; App Source:alfamedia

Le prix des loyers demeure stable au Québec

La Corporation des propriétaires immobiliers du Québec se... (PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

La Corporation des propriétaires immobiliers du Québec se plaint que les loyers les moins chers au Canada se trouvent au Québec.

PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, ARCHIVES LA PRESSE

André Dubuc
André Dubuc
La Presse

Le niveau moyen des loyers au Québec n'a pas bougé dans la dernière année, révèle la plus récente enquête de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL). Le loyer moyen, tous logements confondus, s'élève à 684 $ par mois, comparativement à 689 $ un an plus tôt.

Les loyers de studios et des unités de trois chambres et plus ont connu une baisse, alors que les logements de une ou deux chambres ont connu une légère hausse.

L'enquête porte sur les immeubles de trois logements et plus dans les centres urbains de 10 000 habitants et plus.

C'est au Québec où les loyers sont les plus faibles, se plaint d'ailleurs le regroupement de propriétaires CORPIQ, dans un communiqué publié hier. « L'écart entre le loyer moyen d'un 4 et demi au Québec (714 $) et la moyenne canadienne (924 $) continue de progresser et atteint maintenant 25 %. Il était de 20 % il y a quelques années. Le Québec a dégringolé au dernier rang des provinces pour ses faibles loyers », écrit le lobby des proprios.

Pour ce qui est du taux d'inoccupation des logements locatifs, il s'établit à 3,5 % en avril 2015, en hausse de 0,6 point en un an. « Du côté de l'offre, le stock d'appartements [locatifs ou de copropriétés offertes en location] était effectivement en hausse récemment, alors que la demande était plus faible, en raison de marchés d'emplois moins robustes et d'un bilan migratoire en baisse », écrit la SCHL.

Dans les centres urbains de 100 000 personnes et plus, le taux d'inoccupation monte à Québec, passant de 1,8 % à 3,2 % en un an. Il reste stable partout ailleurs.

À Montréal, le taux atteint maintenant 3,3 %. Pour ce qui est du taux de disponibilité - le nombre de logements pour lesquels leur propriétaire doit trouver un nouvel occupant ce printemps -, le taux est passé de 5,2 % à 5,9 % en 2015. Sur un stock de 539 000 unités, ce taux représente près de 32 000 logements à louer ce printemps. Le loyer moyen d'un appartement de deux chambres se situe à 742 $ dans la RMR de Montréal, en hausse de 1,8 %.

Sur 35 centres urbains de 100 000 personnes et plus que compte le Canada, une seule RMR hors Québec a un loyer inférieur à celui de Montréal pour les logements de deux chambres. C'est la RMR de Saint John, au Nouveau-Brunswick.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer