Source ID:; App Source:

Prix des maisons: le Québec se tire bien d'affaire

Les prix des maisons ont mieux fait ici au premier trimestre que dans... (Photo: Archives La Presse)

Agrandir

Photo: Archives La Presse

Michel Munger
La Presse

(Montréal) Malgré la récession, les Québécois ne peuvent pas se plaindre car les prix des maisons ont mieux fait ici au premier trimestre que dans l'ensemble du pays, et ce dans toutes les catégories.

C'est la conclusion que l'on peut tirer à la lecture du rapport trimestriel intitulé Étude sur le prix des maisons, diffusé par les Services immobiliers Royal LePage.Le réseau d'agents immobilliers évalue les prix du premier trimestre comparativement à la même période l'an dernier.

À Montréal, le prix moyen des maisons individuelles a augmenté de 2% à 232 375 $ au premier trimestre, alors qu'il reculait de 6,1% dans l'ensemble du Canada.

Pour les maisons à deux étages, le marché montréalais a connu un recul de 0,7% à 330 056 $ du prix moyen, contre une baisse de 6,5% à l'échelle pancanadienne.

En ce qui concerne les condos, les prix ont été stables à environ 206 500 $ à Montréal, contre un repli de 4% au pays.

Si certains marchés comme St. John's (Terre-Neuve) ont connu de fortes hausses, Calgary, Edmonton et Vancouver ont subi des baisses à deux chiffres dans l'ensemble des secteurs, ce qui renverse la tendance à la hausse du début de la décennie.

Somme toute, Royal LePage décrit la situation actuelle comme une correction normale étant donné la tourmente économique actuelle.

«Nous nous attendions à un fléchissement plus marqué du prix des maisons à l'échelle des marchés canadiens au premier trimestre, affirme Phil Soper, PDG des Services immobiliers Royal LePage. [...] Mais les marchés se sont montrés relativement résistants au cours de cette période.»

«Dans la plupart des régions, ajoute-t-il, les Canadiens ne pourront pas s'attendre à ce que le prix de leur propriété recommence à grimper tant que la conjoncture générale n'aura pas commencé à se stabiliser, ce qui se produira probablement dans la première moitié de 2010.»

Royal LePage indique qu'avec le niveau d'activité de mars, il faut s'attendre à la hausse habituelle des unités vendues au printemps car les acheteurs préfèrent déménager l'été.

M. Soper estime qu'il faut aussi prévoir que l'achat d'un condo devienne plus attrayant. «Puisque les taux hypothécaires sont plus bas que jamais et que le gouvernement a lancé des initiatives visant à encourager les premiers acheteurs à faire leur entrée sur le marché, l'accessibilité s'améliore de plus en plus pour les acheteurs d'une première propriété.»




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer