Source ID:7ada98f2-965e-41f6-b8fe-8cfbe6a56fb0; App Source:alfamedia

Fort attrait pour les machines sur mesure de Vention

Étienne Lacroix et Max Windisch, cofondateurs de Vention... (PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Étienne Lacroix et Max Windisch, cofondateurs de Vention

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE

La jeune entreprise montréalaise Vention a le vent dans les voiles. Ses ventes croissent à fort rythme, la liste de ses clients inclut l'élite des fabricants nord-américains et elle vient d'obtenir un nouveau financement d'environ 3,5 millions de dollars.

Plateforme de conception 3D pour machines sur mesure... (IMAGE FOURNIE PAR VENTION) - image 1.0

Agrandir

Plateforme de conception 3D pour machines sur mesure de Vention

IMAGE FOURNIE PAR VENTION

Vention a lancé hier la première version « officielle » de sa plateforme en ligne pour la conception sur mesure d'équipements industriels. Celle-ci était toutefois déjà opérationnelle en version « beta » publique depuis le mois de juin dernier. Et les résultats n'ont pas tardé.

« Au cours de l'automne, nos ventes ont progressé de 30 % à 40 % par mois », indique l'un des cofondateurs de Vention, Étienne Lacroix. En 2018, l'entreprise prévoit multiplier par 10 ses ventes de 2017. Les trois quarts de ses ventes du dernier mois ont été réalisés aux États-Unis. Sa liste de clients compte de grands constructeurs automobiles ou aéronautiques et d'autres fabricants bien en vue qu'elle ne peut nommer.

La plateforme créée par Vention permet aux entreprises manufacturières de concevoir « les machines qui produisent les machines » en un temps record. Elle a mis au point un système comparable aux blocs Lego, ainsi qu'un logiciel de conception en 3D très simple d'utilisation, afin que des ingénieurs puissent rapidement concevoir des machines qui seront livrées en pièces détachées prêtes à assembler dès le lendemain. Un processus qui pouvait jusque-là prendre des semaines est ainsi réduit à quelques heures.

« L'ingénierie représente environ 50 % du coût de ces équipements sur mesure. Cela fait en sorte qu'à valeur égale, on est souvent 40 % moins cher. »

Typiquement, note-t-il, l'approvisionnement des grands fabricants pour des machines de ce type était très local, dans un rayon d'environ 50 km tout au plus.

« On constate par exemple que Bombardier s'approvisionne beaucoup sur la Rive-Nord, tandis que Pratt & Whitney le fait surtout sur la Rive-Sud. »

Mais la nature même de la plateforme Vention ouvre des portes. « On est en train de réaliser que ça peut être globalisé », note M. Lacroix.

Intérêt des investisseurs

Sans surprise, Vention n'a eu aucune difficulté dans ce contexte à séduire les investisseurs au moment de renflouer ses coffres en vue de sa prochaine phase d'expansion.

« Nous avions quatre offres [term sheets] en parallèle, provenant tant de Montréal que de la Silicon Valley. »

L'entreprise a finalement choisi celle menée par White Star Capital, un fonds situé à Montréal, New York et Londres. Les fonds Bolt, de Boston, et Real Ventures, de Montréal, qui étaient déjà impliqués dans Vention, ont également participé.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer