Le syndicat des Travailleurs canadiens de l'automobile (TCA) annonce qu'aucune entente contractuelle n'a pu être conclue jusqu'ici avec la direction de Chrysler Canada.

LA PRESSE CANADIENNE

Le président des TCA, Ken Lewenza, signale toutefois que le syndicat demeure disposé à négocier avec les dirigeants du constructeur automobile.Le syndicat et les représentants de Chrysler ont négocié à partir de lundi dernier, à Toronto, dans l'espoir de maintenir en vie les activités canadiennes du constructeur automobile en difficultés.

Chrysler réclame aussi une aide de quelque 2,3 milliard de dollars US des gouvernements du Canada et de l'Ontario.

Chrysler emploie quelque 10 000 salariés horaires au Canada, dans ses usines de Brampton, Windsor et Toronto.