Source ID:; App Source:

Le déficit commercial baisse aux États-Unis grâce à la Chine

La Maison-Blanche, qui a fait de la réduction... (AFP)

Agrandir

La Maison-Blanche, qui a fait de la réduction du déficit commercial une priorité de sa politique, a multiplié les mesures protectionnistes depuis le début de l'année. Elle a ainsi imposé des taxes de 25% sur les importations d'acier et de 10% sur celles d'aluminium en provenance de Chine, de l'Union européenne, du Canada et du Mexique.

AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Le déficit commercial des États-Unis a diminué pour le deuxième mois consécutif en avril sous l'effet notamment d'une baisse des importations de biens en particulier en provenance de la Chine.

Le déficit des biens et services s'est établi à 46,2 milliards de dollars (-2,1%) avec des exportations en hausse de 0,3% et des importations en baisse de 0,2%.

Pour les seuls échanges de marchandises, le déficit a fondu d'un milliard de dollars à 68,3 milliards tandis que l'excédent dans la balance des services a diminué de 100 millions à 22,1 milliards.

Par pays, le déficit commercial toujours pour les seuls biens a reculé de 9,8% avec la Chine et de 8,5% avec le Mexique de 8,5%, les deux principales cibles du président américain Donald Trump.

En avril, les exportations ont par ailleurs été tirées par celles du soja (+18,42%), dont le principal débouché est le marché chinois.

La Maison-Blanche, qui a fait de la réduction du déficit commercial une priorité de sa politique, a multiplié les mesures protectionnistes depuis le début de l'année. Elle a ainsi imposé des taxes de 25% sur les importations d'acier et de 10% sur celles d'aluminium en provenance de Chine, de l'Union européenne, du Canada et du Mexique.

La baisse enregistrée en avril est en outre supérieure à celle attendue par les analystes qui anticipaient un déficit de 48,8 milliards.

En revanche, sur les quatre premiers mois de l'année, le déficit s'est inscrit en rebond de 11,5% avec des exportations certes en augmentation de 8,1% mais avec des importations en plus forte augmentation encore (+8,7%).

Ces chiffres sont publiés alors que la politique commerciale américaine suscite d'intenses frictions avec ses partenaires commerciaux faisant redouter une guerre commerciale aux conséquences néfastes pour la croissance mondiale.

La Commission européenne a ainsi annoncé mercredi que les mesures de rétorsion de l'UE contre certains produits américains, comme les jeans, le bourbon ou les motos, réponse aux taxes de Washington sur son acier et son aluminium, entreront en vigueur «en juillet».

La veille, le Mexique, qui renégocie en outre l'accord de libre-échange nord-américain (ALENA) avec les États-Unis et le Canada, a de son côté publié une liste de produits américains dont la viande de porc, le whisky, les fromages, les pommes et le raisin qui subiront des taxes douanières représentant un montant «proche des 3 milliards de dollars», selon le ministre de l'Économie, Ildefonso Guajardo.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer