La Fed envisage une hausse des taux pour juin

Janet Yellen, présidente de la Réserve fédérale américaine... (Photo Manuel Balce Ceneta, Archives Agence France-Presse)

Agrandir

Janet Yellen, présidente de la Réserve fédérale américaine

Photo Manuel Balce Ceneta, Archives Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Washington

Les responsables de la Réserve fédérale des États-Unis croient qu'une hausse des taux d'intérêt est envisageable lors de la prochaine rencontre de la banque centrale, en juin, si l'économie continue de s'améliorer.

La Fed n'a pas augmenté les taux d'intérêt lors de sa dernière réunion, en avril. Mais le procès-verbal de cette rencontre, dévoilé mercredi, montre que les responsables de la banque étaient largement d'accord pour dire qu'une telle augmentation serait «vraisemblablement appropriée» pour la rencontre des 14 et 15 juin, pourvu que l'économie et que le marché du travail continue de se raffermir et que l'inflation donne des signes d'accélération.

Lors de la rencontre des 26 et 27 avril, les responsables se sont opposés à une hausse des taux dans une proportion de 9 contre 1 et ils ont noté une diminution des menaces représentées par le ralentissement mondial.

La Fed avait augmenté son taux d'intérêt directeur d'un quart de point de pourcentage en décembre, en plus d'indiquer, à l'époque, qu'elle pourrait faire de même à quatre reprises en 2016. Mais la turbulence des marchés financiers en janvier, déclenchée par un sévère ralentissement en Chine, ainsi que la faiblesse de l'économie américaine pendant les trois premiers mois de l'année, a forcé à banque centrale à s'ajuster.

En mars, la Fed a indiqué qu'elle pensait dorénavant n'être en mesure de hausser les taux que deux fois cette année.

Même si plusieurs économistes privés ont estimé le mois dernier que la Fed pourrait passer son tour de nouveau en juin, de récents développements pourraient les avoir convaincus de changer d'idée.

L'indice des prix à la consommation a avancé de 0,4% en avril, une accélération qui semble cependant grandement liée à un rebond des prix de l'énergie. Mais d'autres indicateurs ont aussi montré que l'économie pourrait être en train de prendre du mieux, après avoir affiché une croissance décevante de 0,5% pour le premier trimestre.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer