Source ID:; App Source:

Les demandes d'assurance-emploi aux États-Unis restent près de creux records

Davantage d'Américains ont demandé des prestations d'assurance-emploi la... (PHOTO ARCHIVES BLOOMBERG)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES BLOOMBERG

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josh Boak
Associated Press
WASHINGTON

Davantage d'Américains ont demandé des prestations d'assurance-emploi la semaine dernière, mais le niveau demeure près de creux historiques, dans un signal positif pour le marché du travail aux États-Unis.

LES CHIFFRES: Les requêtes en assurance-emploi ont grimpé de 20 000 à un niveau désaisonnalisé de 287 000, a indiqué, jeudi, le département du Travail. La moyenne sur quatre semaines, moins volatile, a augmenté de 4500 unités, à 277 000.

Au cours des douze derniers mois, le nombre de personnes recevant des prestations a chuté de 7,1 %, à 2,2 millions.

CE QU'IL FAUT RETENIR: La vague d'emplois saisonniers et à temps partiel durant la période élargie des Fêtes augmente la volatilité des données sur l'assurance-emploi, mais les gains de l'emploi de la dernière année semblent vouloir se poursuivre. Le faible niveau des demandes de prestations laisse croire que les employeurs gardent leur personnel et planifient potentiellement de faire des embauches.

LES ÉLÉMENTS CLÉS: Les entreprises entrevoient encore une progression de l'économie américaine, malgré les difficultés du secteur manufacturier au coeur d'un ralentissement de l'économie mondiale. Les employeurs ont ajouté environ 210 000 travailleurs par mois cette année. Et le taux de chômage s'est maintenu le mois dernier à cinq %, un creux jamais vu en sept ans.

Malgré l'augmentation la semaine dernière, les demandes d'assurance-emploi sont demeurées inférieures au niveau clé de 300 000 pendant près de dix mois. Tout relevé inférieur à ce niveau signifie généralement des gains mensuels d'emplois de plus de 200 000.

LE PORTRAIT PLUS LARGE: L'économie américaine amorce 2016 avec un marché du travail qui semble solide. La lente reprise de la Grande Récession, terminée il y a plus de six ans, a gagné un certain élan. Les Américains ont augmenté leurs achats d'automobiles, de maisons, de mets au restaurant et de biens en ligne. Tout de même, les bas prix du pétrole et la faible demande internationale émanant de l'Europe, de la Chine et de plusieurs pays émergents, tels que le Brésil, représentent des sources d'inquiétudes.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer