Le rythme de réduction de l'aide de la Fed trop modeste, selon Plosser

La Réserve fédérale, qui a réduit ses injections... (PHOTO KAREN BLEIER, AFP)

Agrandir

La Réserve fédérale, qui a réduit ses injections de liquidités à 65 milliards de dollars mensuels contre 85 milliards en décembre, prévoit une croissance du PIB entre 2,8% et 3,2% en 2014.

PHOTO KAREN BLEIER, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Un responsable de la Réserve fédérale américaine a estimé jeudi que le rythme de réduction des achats d'actifs de la Fed était trop modeste par rapport à l'accélération de l'économie prévue cette année.

«Réduire les achats d'actifs à pas mesurés est une étape dans la bonne direction», a déclaré Charles Plosser, président de l'antenne régionale de la banque centrale à Philadelphie et membre votant du Comité de politique monétaire (FOMC).

«Mais ce rythme risque de nous laisser sur place si l'économie évolue comme l'a prévu la Fed», a-t-il ajouté dans un discours à Londres.

La Réserve fédérale, qui a réduit ses injections de liquidités à 65 milliards de dollars mensuels contre 85 milliards en décembre, prévoit une croissance du PIB entre 2,8% et 3,2% en 2014. Elle envisage aussi un taux de chômage tombant à entre 6,3% et 6,6%, alors qu'il a déjà glissé à 6,6% en janvier.

«Le FOMC est sur la trajectoire de réductions mesurées qui, si elles continuent, mettraient une fin au programme de rachats de titres plus tard dans l'année», a affirmé M. Plosser.

«Si l'économie poursuit son amélioration, nous allons nous retrouver en train de mener une politique accommodante dans un environnement qui historiquement demanderait de prendre la direction opposée», a ajouté ce membre du FOMC, réputé être un «faucon» plus préoccupé par l'inflation que par le chômage.

«Nous devons éviter d'être davantage accommodants à la mesure de l'amélioration de l'économie», a-t-il ajouté.

Selon lui, le récent ralentissement observé dans certains secteurs de l'économie «reflète pour une grande part les conditions climatiques hivernales sévères plutôt qu'un gel de la reprise».

La Réserve fédérale tient sa prochaine réunion de politique monétaire les 18 et 19 mars, la première présidée par Janet Yellen.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer