L'investisseur américain Bill Ackman a annoncé vendredi qu'il avait racheté pour près de 10% des actions ordinaires des organismes parapublics de refinancement hypothécaire Fannie Mae et Freddie Mac.

Mis à jour le 15 nov. 2013
AGENCE FRANCE-PRESSE

Dans un document boursier enregistré vendredi, le fonds d'investissement de Bill Ackman, Pershing Square, indiquait détenir, à la date du 15 novembre, 115,6 millions d'actions de Fannie Mae, soit quelque 9,98% de ces actions.

Dans un autre document boursier, Pershing Square ajoute avoir acquis 9,77% des actions ordinaires de Freddie Mac, soit 63,5 millions d'actions environ.

Considéré comme un investisseur «activiste» à l'instar de son rival Carl Icahn, Bill Ackman est connu pour se mêler de la gestion et vouloir imposer des changements dans les entreprises dans lesquelles il investit.

Il a récemment essuyé une déconvenue publique avec son investissement dans la chaîne de grands magasins américains en difficulté JCPenney.

Il a dû liquider sa part de 17,7% dans le groupe après avoir échoué à faire passer des changements dans sa direction.

Fannie et Freddie, deux géants du financement des prêts immobiliers, avaient été emportés par la crise des crédits hypothécaires à risque («subprime») et placés en septembre 2008 sous la tutelle de l'État américain qui avait dû les renflouer abondamment.

Mais après plusieurs années difficiles, Freddie Mac a annoncé début novembre qu'il allait verser un dividende record de 30,4 milliards de dollars au Trésor en décembre, lui permettant ainsi de finir de rembourser les aides publiques reçues pendant la crise.

Fannie Mae devrait bientôt également pouvoir clamer qu'elle a remboursé toutes ses dettes.

La réforme de ces deux institutions et du système de refinancement et de garantie des emprunts immobiliers est toujours en question aux États-Unis.