La banque américaine Capital One va réaliser l'une des plus grosses acquisitions bancaires depuis la crise financière en rachetant la banque en ligne ING Direct USA, filiale du néerlandais ING Groep, pour 9 milliards de dollars.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Cette transaction «est une occasion unique et change la donne» dans le milieu bancaire, a affirmé le PDG de Capital One Richard Fairbank jeudi lors d'une conférence d'analystes.

Elle permet au groupe de McLean, en Virginie (est des États-Unis), de devenir la cinquième banque américaine en termes de dépôts et la première banque en ligne du pays.

La transaction permet au bancassureur néerlandais de continuer à rembourser l'Etat néerlandais, qui avait injecté 10 milliards de dollars dans le groupe en octobre 2008 lors de la crise financière. La Commission européenne avait, dans le cadre de cette aide, exigé des restructurations au sein du groupe, dont la vente d'ING Direct USA.

Le groupe néerlandais, qui a annoncé en mai vouloir achever le remboursement de l'Etat néerlandais d'ici à mai 2012, avait déjà vendu ses activités de banque privée en Asie, ses activités de réassurance aux Etats-Unis ainsi que la plupart de ses activités de conseil et gestion en investissements immobiliers.

Capital One estime que la fusion des deux groupes devrait permettre d'économiser 90 millions de dollars en coûts de fonctionnement et 200 millions de dollars grâce à l'optimisation de la gestion des portefeuilles de dépôts.