Le président de la Réserve fédérale américaine, Ben Bernanke, a cherché à rassurer ce midi les petites banques sur l'évolution de la réglementation induite par la loi de réforme de Wall Street et les accords de Bâle.

Publié le 23 mars 2011
AGENCE FRANCE-PRESSE

«Le changements que nous allons voir dans l'architecture de la régulation financière seront dirigés principalement vers nos sociétés financières, notamment non bancaires, les plus grandes et les plus complexes», a déclaré M. Bernanke à San Diego, devant la Convention nationale des banquiers de proximité indépendants d'Amérique.

«En conséquence, l'un des avantages des réformes devrait être la création d'une situation plus équitable pour les institutions financières de toutes les tailles», a-t-il ajouté, selon le texte de son discours transmis à la presse.

M. Bernanke faisait référence aux changements de la régulation que doit entraîner la mise en oeuvre -prévue pour durer plusieurs années- de la loi de réforme de Wall Street, ainsi que les nouvelles normes internationales édictées par le Comité de Bâle sur le contrôle bancaire (CBCB), et dont le calendrier précis d'application aux États-Unis n'est pas encore connu.