L'équipementier de sports Nike a annoncé jeudi une intensification de la restructuration annoncée en février, qui devrait se traduire par 1750 suppressions d'emplois au lieu des 1400 initialement prévues.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Nike va réduire d'environ 5% ses effectifs mondiaux, de 35 000 personnes actuellement», a indiqué l'entreprise dans un communiqué transmis à l'AFP, précisant que 500 postes seraient supprimés à son siège de Beaverton, en Oregon.

La plupart des employés concernés devraient avoir quitté la société dans les semaines qui viennent.

En février, Nike avait annoncé que le plan de restructuration engagé il y a deux ans se traduirait par la suppression de jusqu'à 4% de ses effectifs mondiaux, soit environ 1400 postes.

Le groupe n'a pas dévoilé les économies escomptées de la nouvelle phase, qui prévoit notamment la suppression de certains niveaux hiérarchiques.

En mars, le groupe avait indiqué que les résultats du trimestre en cours seraient grevés par des provisions de 175 à 225 millions de dollars pour restructurer sa logistique. Sur le trimestre décembre-février, son bénéfice net a chuté de 47%.

Le cours de l'action Nike gagnait 0,10% à 51 dollars dans les échanges électroniques après la clôture de la Bourse de New York.