Les négociations impliquant Central Maine Power et Hydro-Québec pour la signature d'un contrat à long terme d'approvisionnement en électricité avec le Massachusetts n'ont toujours pas abouti, un mois après que les parties eurent annoncé avoir atteint les « étapes finales » de leurs discussions.

Hélène Baril LA PRESSE

La journée d'hier devait être celle où un accord serait soumis pour approbation au département des Services publics du Massachusetts. Rien n'a été annoncé et ni Hydro-Québec ni Central Maine Power n'ont voulu formuler de commentaires hier.

Les deux partenaires veulent construire une ligne de transport de 950 millions US pour acheminer de l'électricité au Massachusetts sur une période de 20 ans. Leur proposition a été retenue après que Northern Pass, le premier choix de l'appel d'offres, fut tombé à l'eau en raison de l'opposition de l'État voisin du New Hampshire à la ligne de transport.

Ce changement d'interlocuteurs de même que les tempêtes printanières qui ont frappé le nord-est des États-Unis et entraîné des pannes majeures d'électricité ont retardé les négociations avec les distributeurs (Unitil, National Grid et Eversource) qui doivent acheter l'énergie d'Hydro-Québec.

PLUS DE TEMPS NÉCESSAIRE

Le 25 avril, le Massachusetts a prévenu que le processus de négociations en était aux dernières étapes, mais qu'il faudrait plus de temps pour arriver à une entente.

Le projet de Central Maine Power et d'Hydro-Québec, connu sous le nom de NECEC (New England Clean Energy Connect), est rendu moins loin que Northern Pass dans le processus réglementaire et il se heurte aussi à de l'opposition dans l'État du Maine, qu'il doit traverser du nord au sud pour acheminer l'électricité au Massachusetts.

Par ailleurs, Eversource, le promoteur de Northern Pass, n'a pas abandonné l'espoir de voir son projet se réaliser. Cette semaine, il a toutefois échoué dans sa tentative pour forcer le comité d'évaluation du New Hampshire à reprendre son examen du projet. En refusant de donner son accord à Northern Pass, ce comité a fait dérailler le projet de 2 milliards qui avait reçu toutes les autres approbations requises.

Eversource a indiqué qu'il continuerait le combat, vraisemblablement devant la Cour suprême du New Hampshire.

DATES IMPORTANTES

25 janvier 2018

Hydro-Québec annonce en grande pompe que le projet Northern Pass a été choisi par le Massachusetts

1er février 

Le comité d'évaluation du New Hampshire vote contre la délivrance d'un permis à Northern Pass

14 février 

Le Massachusetts continue de négocier avec Northern Pass et Hydro-Québec, tout en entamant des discussions avec le second choix de l'appel d'offres, Central Maine Power et Hydro-Québec

28 mars

Les négociations avec Northern Pass sont abandonnées et continuent uniquement avec Central Maine Power et Hydro-Québec

25 avril

L'équipe de négociations du Massachusetts annonce qu'un délai sera nécessaire pour conclure le contrat. La nouvelle date cible est le 25 mai.