Source ID:; App Source:

Halliburton veut éliminer de 5000 à 6200 postes

En janvier, Halliburton avait déjà annoncé que 2015... (Archives AFP)

Agrandir

En janvier, Halliburton avait déjà annoncé que 2015 serait une année difficile pour l'industrie pétrolière.

Archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
New York

Le groupe américain de services pétroliers Halliburton a annoncé mardi qu'il voulait éliminer au moins 5000 postes à cause de la dégringolade des prix du pétrole.

L'entreprise établie à Houston, aux États-Unis, compte réduire ses effectifs de 6,5 pour cent à 8 pour cent, ce qui représenterait de 5005 à 6160 postes selon les chiffres de la fin de 2014.

Halliburton a indiqué que les abolitions de poste affecteraient tous ses secteurs d'activités, ajoutant que cette mesure est nécessaire en raison des difficultés du marché. Il a refusé de préciser les échéanciers des abolitions ou le coût des licenciements.

La société avait éliminé, en décembre, un millier de postes hors du continent nord-américain. Elle avait alors affirmé que cette décision n'était pas liée à l'acquisition de son concurrent Baker Hughes. Halliburton avait aussi inscrit une charge de 129 millions $ liée à cette restructuration dans ses comptes au quatrième trimestre.

En janvier, Halliburton avait déjà annoncé que 2015 serait une année difficile pour l'industrie pétrolière, soutenant que ses clients avaient réduit leurs dépenses en immobilisations de 25 à 30 pour cent.

Un des concurrents de Halliburton, Schulumberger, a annoncé en janvier la suppression de 9000 emplois, soit 7,3 pour cent de ses effectifs.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer