Source ID:35956; App Source:cedromItem

Junex bientôt producteur

Selon le patron de Junex, le coût de production... (Courtoisie Junex)

Agrandir

Selon le patron de Junex, le coût de production du pétrole de son puits Galt-4 est d'environ 20$CAN le baril, ce qui rend une éventuelle production commerciale rentable au prix actuel.

Courtoisie Junex

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Hélène Baril

La société québécoise Junex (V.JNX) souhaite obtenir un bail d'exploitation pour extraire du pétrole près de Gaspé

Contre toute attente, c'est en Gaspésie plutôt qu'à Anticosti que pourrait commencer la toute première production commerciale de pétrole au Québec.

Junex a obtenu des résultats si encourageants à son puits Galt 4, situé près de Gaspé, qu'elle envisage maintenant une demande de bail de production pour 2016.

«Notre plan de match, c'est de faire d'autres forages cet été et si tout va bien, d'aller chercher du financement et d'obtenir un bail d'exploitation», a expliqué hier le président et chef de la direction de Junex, Peter Dorrins, lors d'une entretien avec La Presse Affaires.

Le forage horizontal de Galt 4 a permis à Junex de pomper 161 barils de pétrole par jour, un débit considéré dans l'industrie comme suffisant pour une exploitation commerciale. L'entreprise avait envisagé de fermer le puits pendant 12 semaines afin de permettre à la pression de remonter et de collecter de nouvelles données. La pression du puits a toutefois remonté plus vite que ce à quoi Junex s'attendait, ce qui a mené l'entreprise à changer ses plans.

«Nous allons poursuivre nos essais de production plus longtemps et à un débit plus élevé», a indiqué Peter Dorrins.

Le pétrole sera vendu à la raffinerie d'Ultramar à Lévis, qui a aussi traité les 2017 barils déjà extraits de Galt 4.

Selon le patron de Junex, le coût de production de pétrole est d'environ 20$CAN le baril, ce qui rend une éventuelle production commerciale rentable, même au bas prix actuel sur le marché.

Un investisseur patient

Junex détient un intérêt de 70% dans la propriété Galt, le reste appartenant à Bernard Lemaire, fondateur de Cascades, qui y a investi à titre personnel.

Après 25 ans de patience, Bernard Lemaire croit maintenant qu'il pourrait toucher un rendement sur ses investissements pétroliers au Québec. «La technologie permet maintenant de faire des choses qu'on ne pouvait pas faire avant», a-t-il commenté hier, lorsque joint par La Presse Affaires.

Le forage horizontal réalisé par Junex est une première au Québec. Il a permis de récupérer du pétrole sans fracturer la roche. Du beau pétrole très clair, selon Bernard Lemaire.

La firme spécialisée Netherland, Sewell&Associates, du Texas, a estimé qu'il pourrait y avoir 330 millions de barils de pétrole dans les formations géologiques de la Gaspésie, là où travaille Junex.

Le titre de la petite entreprise a réagi positivement à ces annonces. Sa valeur est passée de 40 à 59 cents au cours de la dernière semaine à la Bourse de croissance de Vancouver.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer