Source ID:; App Source:

Le Québec commence à produire du pétrole

Junex a obtenu un débit de production de... (Courtoisie Junex)

Agrandir

Junex a obtenu un débit de production de 161 barils quotidiens pendant six jours lors d'essais sur son puits Galt no 4 horizontal, à une vingtaine de kilomètres à l'ouest de Gaspé.

Courtoisie Junex

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
MONTRÉAL

Pour la première fois le pétrole coule au Québec avec un débit suffisant pour permettre une industrialisation, a annoncé mardi Junex, une petite société d'exploitation pétrolière.

C'est un des six puits à l'ouest de Gaspé, que Junex a enregistré «un débit de production constant de 161 barils de pétrole léger par jour» au cours de six jours de son essai de production.

Le flux est limité par «la configuration des équipements de pompage de surface installés sur le puits», a indiqué Junex en annonçant un volume total de production de 2017 barils de pétrole léger.

Cette entreprise reste au stade de l'exploration car aucune infrastructure ne permet actuellement d'acheminer une éventuelle production à grande échelle vers des unités de raffinage.

«Ce débit de production de 161 barils de pétrole par jour est le meilleur débit de production de pétrole atteint jusqu'à présent au Québec et, selon nos calculs, il s'agit d'un débit de production de pétrole commercial même aux prix actuels du pétrole», a estimé Peter Dorrins, Pdg de Junex en faisant référence à la chute des cours du brut sous les 50 dollars le baril.

Outre ces puits, Junex explore aussi d'autres secteurs en Gaspésie avec des réserves estimées de 330 millions de barils.

Par ailleurs, la société Petrolia explore au nord de la péninsule gaspésienne, au bord du golfe du Saint-Laurent. La municipalité de Gaspé avait, en vain il y a un an, cherché à bloquer les forages pour éviter les risques de pollution de l'eau.

Pétrolia possède par ailleurs des permis sur l'île d'Anticosti, dans le golfe du Saint-Laurent, en copropriété avec le gouvernement de la province via la société Ressources Québec. Cette dernière possède en partenariat avec Junex d'autres permis sur cette île où les associations environnementales dénoncent les risques d'une exploitation pétrolière.

Joyau écologique, Anticosti recèlerait 40 milliards de barils d'un pétrole de schistes.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer