Source ID:; App Source:

Cameco: arrêt de travail à McArthur River et Key Lake

Le PDG de Cameco, Tim Gitzel... (PHOTO DAVID STOBBE, REUTERS)

Agrandir

Le PDG de Cameco, Tim Gitzel

PHOTO DAVID STOBBE, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
SASKATOON

Le producteur d'uranium Cameco (T.CCO) a indiqué mercredi qu'il se préparait à interrompre les activités de ses installations de McArthur River et de Key Lake, dans le nord de la Saskatchewan, en raison d'un conflit de travail.

La société, qui négocie depuis novembre avec les Métallos pour renouveler la convention collective d'environ 535 travailleurs, a décidé de décréter un lock-out à compter de 00h01 le 30 août, après avoir reçu un avis de grève de la part du syndicat.

La société a indiqué que ses rencontres avec le syndicat se poursuivraient jusqu'à la date limite.

Les travailleurs des installations sont sans contrat depuis le 31 décembre 2013.

Cameco et les Métallos ont conjointement fait en juillet une demande de conciliation en vertu du Code canadien du travail.

Selon l'entreprise, le conflit de travail ne devrait pas affecter ses engagements de livraisons d'uranium en 2014.

L'action de Cameco a cédé mercredi 77 cents, soit 3,5%, à la Bourse de Toronto, où elle a clôturé à 21,14 $.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer