Source ID:; App Source:

Centrale de Churchill Falls: Terre-Neuve-et-Labrador fait appel

La Cour supérieure du Québec avait rejeté le... (PHOTO FOURNIE PAR NALCOR)

Agrandir

La Cour supérieure du Québec avait rejeté le mois dernier une tentative de Terre-Neuve-et-Labrador visant à faire modifier un accord conclu en 1969 avec Hydro-Québec sur le prix de l'électricité pour la centrale de Churchill Falls.

PHOTO FOURNIE PAR NALCOR

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
SAINT-JOHN, T.-N.-L.

La province de Terre-Neuve-et-Labrador fait appel de la plus récente décision en sa défaveur dans la bataille qui l'oppose au Québec depuis des décennies concernant le prix de l'électricité en provenance de la centrale de Churchill Falls.

La Cour supérieure du Québec avait rejeté le mois dernier une tentative de Terre-Neuve-et-Labrador visant à faire modifier un accord conclu en 1969 avec Hydro-Québec sur le prix de l'électricité pour la centrale de Churchill Falls.

Selon le gouvernement et Nalcor Energy, la compagnie d'électricité de la province, cet accord est injuste, car il sous-évalue le prix de l'hydroélectricité produite à Churchill Falls.

La cause avait été présentée en février 2010 après qu'Hydro-Québec eut rejeté un appel du gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador qui voulait renégocier l'accord.

La société de la Couronne Nalcor Energy n'a pas encore réussi à convaincre un juge que le Québec a le devoir de faire preuve de «bonne foi» et de reconnaître que des circonstances inattendues ont rendu les termes de l'entente injustes.

Nalcor Energy estime qu'Hydro-Québec a pu empocher 24,5 milliards de dollars grâce à cette entente comparativement à seulement 1,5 milliard du côté de Terre-Neuve-et-Labrador.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer