Source ID:373477; App Source:cedromItem

Sécurité énergétique: quelques nuages dans un ciel bleu

Le pipeline Keystone de TransCanada en construction au... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Le pipeline Keystone de TransCanada en construction au Dakota du Nord.

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Hélène Baril

Gros producteur et gros consommateur d'énergie, le Canada fait bonne figure en matière de sécurité énergétique quand il se compare à ses semblables.

C'est ce que constatent deux chercheurs de l'Institut Fraser, Kenneth Green et Stephen Eule, dans un rapport publié aujourd'hui et dont La Presse Affaires a obtenu copie.

Selon eux, la sécurité énergétique ne peut plus se définir seulement par la capacité de produire assez d'énergie pour ses besoins. «Pour les dirigeants canadiens actuels, la sécurité énergétique signifie de plus en plus la diversification des marchés», soulignent-ils, faisant allusion à l'opposition au pipeline Keystone XL qui pourrait accroître les exportations de pétrole canadien aux États-Unis.

Les besoins canadiens en énergie sont énormes. De tous les pays gros consommateurs d'énergie, le Canada est celui qui en consomme le plus par habitant, relèvent d'abord les chercheurs, ce qui s'explique par la grandeur du pays, sa faible densité de population et son climat froid.

Toutefois, en raison de l'abondance de ses ressources en énergie de sources très diversifiées, le Canada se classe au 8e rang sur 25 pays considérés comme de gros consommateurs d'énergie, selon les données croisées de l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) et de la Chambre de commerce des États-Unis.

Le Mexique est considéré comme étant en meilleure position, au premier rang, tandis que les États-Unis arrivent au 7e rang, devant le Canada. La Chine est 15e et le Japon, 18e de la liste.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer