D'importants effectifs de la Sûreté du Québec sont en route pour forcer la levée d'un blocus de résidents de la Minganie, qui veulent forcer la main d'Hydro-Québec quant au choix des fournisseurs sur le chantier de La Romaine.

Mis à jour le 14 nov. 2012
Denis Lessard LA PRESSE

Porte-parole de la SQ sur la Côte-Nord, la sergente Nathalie Girard a refusé de confirmer l'opération, mais soutient que des développements sont à prévoir durant la journée.

Depuis hier les résidents de la région bloquent l'accès au chantier. Une trentaine de manifestants étaient sur place ce matin.

La situation explosive de la région de Havre-Saint-Pierre a nécessité un long conciliabule ce matin entre le ministre de la Sécurité publique, Stéphane Bergeron, et ses collègues aux Ressources naturelles, Martine Ouellet et aux Affaires autochtones, Elizabeth Larouche.

De nombreux agents de la SQ sont sur place déjà, prêtant main-forte aux employés de sécurité d'Hydro-Québec. La société d'État a l'intention de demander une injonction pour pouvoir opérer le chantier sans entrave.

Le projet de la Romaine a débuté il y a trois ans, des millions ont été dépensés déjà, une manne qui n'est pas tombée dans la région, déplorent les manifestants.