Le canadien Potash Corp, cible d'une OPA hostile du groupe minier anglo-australien BHP Billiton, a accusé mardi ce dernier de chercher à contacter ses clients, comportement qu'il qualifie de «hautement immoral» et propre à semer la «confusion».

AGENCE FRANCE-PRESSE

L'accusation se trouve dans une «lettre aux clients» du président chargé des ventes de Potash Stephen Dowdle, datée du 30 août et affichée mardi sur le site internet du groupe canadien.

«Nous avons appris récemment que Chris Ryder, directeur du marketing de BHP, a commencé à vous appeler à l'improviste», écrit M. Dowdle.

Comme il ne peut s'agir de proposer aux intéressés de la potasse provenant du projet Jansen de BHP, qui ne sera soumis à son conseil d'administration qu'en 2011, Potash considère qu'il s'agit d'un contact «inapproprié et hautement immoral».

«Nous ne pouvons qu'estimer que l'objectif de BHP Billiton est de semer le doute et la confusion sur l'avenir de Potash en soulevant des questions sur notre capacité de travailler dans le secteur de l'alimentation et sur la forme que prendra dans l'avenir notre organisation des ventes», affirme le groupe canadien.

Potash se dit enfin «déçu» de voir BHT tenter de «saboter» ses efforts de bien servir ses clients et assure ces derniers de son «engagement à 100%» dans son partenariat avec eux.