Le troisième groupe pétrolier américain, ConocoPhillips (COP), a publié mercredi un bénéfice net en recul de 33% au deuxième trimestre même s'il a dépassé les attentes des analystes, et a annoncé qu'il allait céder la totalité de sa participation dans le russe Loukoïl.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le bénéfice net a atteint 4,2 milliards de dollars US, y compris un bénéfice exceptionnel pour vente d'actifs et des charges pour dépréciation.

Hors éléments exceptionnels, il revient à 1,67$ par action alors que les analystes misaient sur 1,56$.

Le chiffre d'affaires a progressé de 38% à 50,1 milliards, également meilleur que les 48 milliards de dollars attendus par les analystes.

Le PDG Jim Mulva a estimé dans un communiqué que le groupe avait réalisé «un bon trimestre».

Il a par ailleurs annoncé que ConocoPhillips allait céder la totalité de sa part restante dans le russe Loukoïl.

Sur les cinq dernières années, «notre expérience avec Loukoïl et avec les autorités russes a été positive et nous espérons poursuivre une relation productive à l'avenir», a-t-il noté.

«Toutefois, vu l'environnement des affaires et notre stratégie de faire progresser nos marges et d'augmenter les dividendes, nous avons décidé de vendre toute notre part dans Loukoïl», d'ici la fin 2011, «dans le but de racheter des actions de ConocoPhillips», a-t-il ajouté.

Jusqu'alors, le groupe avait seulement annoncé son intention de diviser par deux sa part de 20% dans Loukoïl.