Les États-Unis acceptent de laisser le Canada percevoir le tarif de 10 pour cent imposé sur le bois d'oeuvre exporté au sud de la frontière par quatre provinces, dont le Québec.

LA PRESSE CANADIENNE

Le ministre du Commerce international, Peter Van Loan, a indiqué que le Canada commencerait à percevoir ce tarif à compter du premier septembre.

Le ministre Van Loan et le représentant américain du Commerce, Ron Kirk, ont annoncé cette modification à la procédure jeudi à Ottawa, à la suite d'une rencontre portant sur une plus grande coopération économique entre les deux pays.

Les exportations de bois d'oeuvre en provenance du Québec, de l'Ontario, du Manitoba et de la Saskatchewan se sont fait imposer ce tarif l'an dernier après que l'industrie américaine ait porté plainte, reprochant à ces provinces d'exporter trop de bois et d'ainsi contrevenir à l'entente sur le bois d'oeuvre.

Une cour d'arbitrage internationale à Londres avait donné raison aux plaignants et imposé une pénalité de 68 millions $, à être perçue sous forme de tarif.

Les États-Unis percevaient l'argent depuis le mois d'avril et le retournaient ensuite à Ottawa.

L'argent perçu par ce tarif est redistribué aux provinces.