Les prix du pétrole sont repartis à la hausse vendredi, à la faveur d'une révision positive de la croissance américaine au quatrième trimestre, nouvelle jugée encourageante pour la demande d'énergie.

Mis à jour le 26 févr. 2010
AGENCE FRANCE-PRESSE

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de «light sweet crude» pour livraison en avril a terminé à 79,66$, en progression de 1,49$ par rapport à jeudi.

Stables dans les échanges électroniques précédant la séance new-yorkaise, les prix se sont installés dans le vert «en réaction aux chiffres du PIB, un peu meilleurs que prévu», a expliqué Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

La croissance du premier pays consommateur d'or noir a été revue en hausse, à 5,9% en rythme annuel. Ce chiffre est supérieur aux attentes des analystes, qui s'attendaient à ce que le ministère maintienne sa première estimation d'une hausse du PIB de 5,7% par rapport au trimestre précédent.

«Les opérateurs s'attendent à ce que la demande s'améliore dans les mois à venir», a expliqué M. Lipow. «À long terme, le marché pense que l'excès actuel d'offre va disparaître».

Le baril texan, référence du marché new-yorkais, a ainsi effacé la plus grande partie de sa chute de la veille.

«Le marché était totalement négatif hier (jeudi): mauvais indicateurs, la perception que l'économie allait ralentir», a rappelé Phil Flynn, de PFG Best Research. «Les chiffres du PIB ont évacué ces craintes», a-t-il ajouté.

«Mais les questions demeurent: si la croissance est si bonne, pourquoi la demande d'énergie est si mauvaise?», a-t-il nuancé.