Plusieurs banques américaines pourraient refuser la proposition de restructuration de la dette d'AbitibiBowater (t.abh), selon ce que rapporte jeudi matin le Globe and Mail.

André Simard
André Simard LA PRESSE

Ce refus pourrait forcer la papetière à demander la protection de la loi sur la faillite.

Les banques américaines, dont Bank of America, Citicorp et Wachovia, détiennent une petite partie de la dette de 6  milliards US d'Abitibi, mais leur approbation est requise afin de compléter la restructuration de 1,8 milliard de la dette de la filiale Bowater Inc., avant l'échéance de vendredi.

Si cette restructuration échoue, le projet de restructuration prévue des obligations d'Abitibi-Consolidated et de réduction de la dette totale de l'entreprise à 2,4 milliards va aussi échouer.

Selon le Globe, cette situation pourrait mener à une liquidation d'AbitibiBowater et la fermeture de plusieurs usines aux Canada et aux Éttats-Unis.

Vers 11h10, le titre d'AbitibiBowater chutait de 0,17$ ou 20,24% à 0,67$ à la Bourse de Toronto.